30/06/2013

Louis-Marie RAYMONDIS - 30-06-2013

7.JPGGrande figure de la Résistance française, il était doyen honoraire de la faculté de lettres et de sciences humaines de Nice, docteur d'Etat en droit et en sciences humaines, diplômé de psychologie-criminologie et maître de recherches au CNRS et président de Libération Sud. Professeur de psychopathologie à l’Université Nice Sophia Antipolis, il était également titulaire de la médaille militaire, officier de la Légion d’Honneur, chevalier des Palmes Académiques et docteur honoris causa de l’Université de Windsor (Canada).
94 ans - Nice, France

01/08/2011

Roger HOURDIN - 30-07-2011

Ancien cheminot, résistant français pendant la guerre 40-45, n des derniers survivants des parachutistes SAS de la France Libre. - 88 ans - région parisienne.
Article et photo - Google

26/07/2011

Casimir SWIATEK - 21-07-2011

capture270.jpgCardinal, archevêque émérite de Minsk en Biélorussie, persécuté par les nazis depuis 1941 et puis par les soviétiques, il a connu le goulag pendant 10 ans. - 96 ans.
Article - Photo - Google

05/07/2011

Marcel HASTIR - 02-07-2011

Artiste peintre et résistant belge. - 105 ans.
Article - Photo et Video - Google

29/06/2011

Jean SANGNIER - 26-06-2011

Un des premiers résistants dans Paris occupé, cofondateur du journal Ouest France. - 99 ans - Paris
Article - Google

08/06/2011

Jorge (Georges) SEMPRUN - 07-06-2011

Ecrivain , résistant et homme politique espagnol - Paris - 87 ans
Article - Photo - Google

17/05/2011

Germaine RICHARD - semaine du 09 au 13-05-2011 (?)

Résistante bretonne, membre de deux réseaux de renseignements pendant l'Occupation. - Paimpol, 102 ans.
Article - Google - Photo

12/04/2011

Dominique DESANTI - 08-04-2011

"L'historienne, biographe, romancière et grande résistante Dominique Desanti, qui fut aussi journaliste à L'Humanité dans les années qui suivirent la Libération, est décédée vendredi, apprend-on lundi dans le carnet du quotidien.

Née Dominique Persky en 1920, fille d'un émigré russe ami de Georges Clemenceau, elle avait rejoint la Résistance dès les premières heures de l'Occupation allemande..."

(article et suite sur lepoint.fr - source photo- google)

18/12/2010

Gabriel MONNET - 12-12-2010

Gabriel MONNET reçoit un Molière d'Honneur en 2001"Dès ses débuts au sortir des maquis du Vercors, Gabriel Monnet suscite la polémique. Devenu instructeur national d'art dramatique dans l'association « Jeunesse et sports », il fonde à Annecy « Peuple et Culture » et fait la connaissance de Michel Vinaver, avec qui il créé Les Coréens, une pièce qui fut d'abord condamnée par la censure.

Juste après avoir rejoint la Comédie de Saint-Etienne en 1957, cet ancien résistant fonde en 1961 par la suite la Comédie de Bourges, où il était surnommé Gabby. La renommée de cette compagnie est telle qu'il devient directeur de la Maison de la Culture de la ville très rapidement..."

(suite sur francesoir.fr - google - source photo)

19/10/2010

Georges MATHE - 15-10-2010

Georges MATHELe Pr Georges Mathé, qui a consacré toute sa carrière à la lutte contre le cancer et notamment la leucémie, est décédé à l'âge de 88 ans, annoncent lundi l'Elysée et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. En 1959, il avait pratiqué les premières greffes de moelle osseuse. "Sa contribution aux progrès de la cancérologie restera majeure", rend hommage la présidence de la République dans un communiqué, précisant qu'il est décédé à l'hôpital Paul Brousse de Villejuif (Val-de-Marne). Né en juillet 1922 à Sermages (Nièvre), Georges Mathé a étudié à la faculté de médecine de Paris. Pendant la guerre, de 1941 à 1944, il avait fait partie des Forces françaises de l'intérieur (FFI). Médaillé d'or des hôpitaux de Paris en 1947, il était ensuite entré comme stagiaire de recherche dans le laboratoire de l'immunologue Bernard Halpern, où il rencontrera l'Américain Baruj Benacerraf, futur prix Nobel...

(...suite sur le nouvelobs.com - source photo - google)

17/03/2007

Lucie AUBRAC - 14-03-2007

Décès de Lucie Aubrac, grande figure de la Résistance française

PARIS (AP) - Lucie Aubrac, grande figure de la Résistance française, est décédée mercredi soir à l'Hôpital suisse de Paris, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), à l'âge de 94 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.

Sa fille Catherine, deuxième des trois enfants qu'elle avait eus avec son mari Raymond, a précisé à l'Associated Press que Lucie Aubrac s'était éteinte à 20h30 entourées des siens. Elle était hospitalisée depuis plus de deux mois.

Née le 29 juin 1912 à Mâcon (Saône-et-Loire), Lucie Bernard de son vrai nom était professeur agrégée d'histoire et de géographie lorsqu'elle avait participé sous l'Occupation à la création de Libération-Sud, l'un des premiers réseaux de résistance. C'est dans ce contexte qu'elle prit le nom de guerre d'Aubrac adopté par son mari Raymond Samuel, alors jeune ingénieur.

En 1943, elle avait réussi à faire évader Raymond Aubrac, emprisonné à Lyon après son arrestation à Caluire (Rhône) en compagnie de Jean Moulin, chef du Conseil national de la Résistance. Lucie Aubrac avait pour cela rencontré le chef local de la Gestapo, Klaus Barbie, qu'elle avait prié de la laisser voir son époux.

Au cours de cette visite, elle avait pu informer Raymond Aubrac du plan d'évasion: l'attaque par la Résistance du camion allemand qui devait le transférer. Le couple s'était enfui à Londres avec ses enfants en février 1944.

Grand officier de la Légion d'honneur, Lucie Aubrac avait participé après la guerre aux instances dirigeantes du Mouvement de la paix. Son dernier ouvrage, "La Résistance expliquée à mes petits-enfants", était paru en 2000.

En 1997, le réalisateur Claude Berry avait fait le récit de sa vie dans le film "Lucie Aubrac", avec Carole Bouquet et Daniel Auteui. Son histoire avait inspiré deux autres films, "L'Armée des ombres" (1969) de Jean-Pierre Melville avec Simone Signoret et, plus récemment, "Boulevard des hirondelles" (1991) de José Yanne avec Elizabeth Bourgine. AP