29/05/2007

Jörg IMMENDORFF - 28.05.2007

Jörg Immendorff - 28.05.2007

BERLIN (AFP) - Le peintre Jörg Immendorff, l'un des artistes allemands les plus réputés sur la scène internationale et ami de l'ancien chancelier Gerhard Schröder, est mort lundi à l'âge de 61 ans, a annoncé sa femme Oda Jaune-Immendorff.

Le peintre, gravement malade depuis de longues années, est mort dans sa maison de Düsseldorf (ouest) d'un arrêt cardiaque, a précisé sa veuve.

Né le 14 juin 1945 à Bleckede, en Basse-Saxe, ce peintre, qui a été notamment formé à l'école de Joseph Beuys, s'est distingué depuis 1968 par des positions politiques souvent iconoclastes, dénonçant entre autres le passé allemand, les guerres et la pollution.

Ancien étudiant à l'académie des Beaux-Arts de Düsseldorf de 1963 à 1964, il faisait partie des artistes néo-expressionnistes allemands, appelés aussi les "nouveaux fauves", issus de l'académie des Beaux-Arts de Düsseldorf.

Maoïste convaincu, M. Immendorff est resté célèbre pour sa série "Café Deutschland", une série de toiles commencée en 1978 et qui avait pour thème central la partition de l'Allemagne et ses conséquences.

Dans les années 1980, sa peinture devient plus symbolique et allégorique, et il peint une nouvelle série autour du "Café de Flore". Ces dernières années, son oeuvre s'était de plus en plus orientée vers le surréalisme.

L'artiste était atteint de la maladie de Charcot, une maladie neurologique encore appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA) et qui l'avait contraint ces derniers temps à se déplacer en chaise roulante.

En août 2004, il avait été condamné par la justice allemande à onze mois de prison avec sursis et 150.000 euros d'amende pour avoir été trouvé en possession de cocaïne.

Un an plus tôt il avait été arrêté dans une chambre d'un palace de Düsseldorf en compagnie de neuf prostituées, en train de consommer de la cocaïne.

La presse populaire et mondaine se délectait des frasques d'un homme qui, avant d'être cloué dans une chaise roulante, aimait poser pour les photographes avec son épouse d'origine bulgare et de 30 ans sa cadette.

Pendant l'hiver 2005, la Neue Nationalgalerie de Berlin, l'un des grands musées de la capitale allemande, avait accueilli une rétrospective de l'oeuvre du peintre.