21/01/2007

Yvonne DE CARLO - 08-01-2007

 

Yvonne de CARLO - 08.01.07
 
La comédienne Yvonne de Carlo est décédée lundi en banlieue de Los Angeles à l'âge de 84 ans. Elle est morte de causes naturelles. Elle avait notamment joué dans «Les dix commandements» aux côtés de Charlton Heston. Elle est toutefois mieux connue pour son rôle dans la télésérie «The Munsters».

Reconnue pour sa beauté, l'actrice a débuté dans des films de séries B pour ensuite décrocher des rôles les plus importants dans les années 50. Au cinéma, elle a joué la femme de Moïse dans «Les dix commandements». Elle a entre autre tourné dans «Band of Angels» avec Clark Gable et Sidney Poitier. Plus tard, on l'a vue dans «Oscar» aux côtés de Sylvester Stallone. Elle a également chanté et joué au théâtre. Toutefois, les téléspectateurs se souviendront d'elle pour son rôle de mère dans la comédie «The Munsters», qui mettait en vedette une famille de monstres. Cette série fut diffusée de 1964 à 1966.

Le vrai nom de l'actrice d'origine canadienne aux origines modestes était Peggy Yvonne Middleton. Elle était née à Vancouver.

17/12/2006

Claude JADE - 02.12.2006

 
Claude Jade- 02.12.2006
(à gauche sur la photo avec François Léaud dans "Baisers Volés")

PARIS (AP) - Partenaire de Jean-Pierre Léaud dans plusieurs films de François Truffaut, la comédienne Claude Jade est morte, a-t-on appris samedi auprès de l'agence artistique Act 1 et de Jacques Rampal, dramaturge qui avait récemment travaillé avec elle.

Claude Jade est décédée vendredi matin à l'hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) à l'âge de 58 ans, a précisé Jacques Rampal, joint au téléphone par l'Associated Press. Elle avait souffert d'un cancer de l'oeil qui avait ensuite gagné le foie. "A partir de là, ça a été très, très vite", a expliqué le dramaturge.

De son vrai nom Claude Jorré, elle avait suivi des cours d'art dramatique au conservatoire de Dijon avant de monter à Paris pour être l'élève de Jean-Laurent Cochet. C'est sur les planches, dans "Henri IV", qu'elle se fait remarquer par François Truffaut.

Elle commence ainsi sa carrière au cinéma avec "Baisers volés" (1968). L'année suivante, elle tourne "L'étau" ("Topaz") sous la direction d'Alfred Hitchcock, ainsi que "Mon oncle Benjamin" d'Edouard Molinaro, où elle est fiancée à Jacques Brel.

Claude Jade complète ensuite la trilogie entamée par François Truffaut avec "Baisers Volés". Son personnage Christine Darbon épouse Antoine Doinel, incarné par Jean-Pierre Léaud, dans "Domicile conjugal" (1970) puis en divorce dans "L'Amour en fuite" (1979).

Elle interprète ensuite une prof de philosophie dans "Le Bahut va craquer" de Michel Nerval (1981) et une avocate dans "L'honneur d'un capitaine" de Pierre Schoendoerffer (1982). Elle tourne aussi avec Jean-Pierre Mocky dans "Bonsoir" (1994) et Philippe Lioret dans "Tombés du ciel" (1993).

Véronique Cayla, la directrice générale du Centre national de la cinématographie, a rendu hommage à cette "grande et belle comédienne" qui a représenté "la grâce discrète de la jeune femme française".

Parallèlement au grand écran, Claude Jade mène une carrière au théâtre, avec des rôles dans des classiques comme "Henri IV" (1967-68), "La Guerre de Troie n'aura pas lieu" (1975), "Port-Royal" (1977), "Britannicus" (1980) et "Lorenzaccio" (2001).

Jacques Rampal l'avait dirigée avec Patrick Préjean dans "Célimène et le Cardinal", une pièce restée à l'affiche du Lucernaire, à Paris, du 1er février au 30 avril 2006 avant de faire la tournée des festivals d'été. Après une opération due à son cancer, l'actrice avait joué avec une prothèse d'oeil en plastique. Elle était montée pour la dernière fois sur scène le 8 août à Gordes (Vaucluse), selon le dramaturge.

"Tout dernièrement, elle lisait un scénario de téléfilm qu'elle espérait tourner au printemps", ajoute Jacques Rampal.

Claude Jade avait en effet beaucoup tourné pour le petit écran, notamment dans "L'île aux trente cercueils" (1979) et dans "La tête en l'air" (1988). Elle a joué dans le feuilleton "Cap des pins" diffusé sur France-2 de 1998 à 2000, année où elle est apparue dans le téléfim "Sans famille" aux côtés de Pierre Richard et Jules Sitruk.

Ses obsèques auront lieu mardi à 15h en l'église réformée de l'Oratoire du Louvre, rue Saint-Honoré, à Paris, précise Act 1.

Claude Jade, qui était née le 8 octobre 1948 à Dijon d'un père inspecteur pédagogique et d'une mère enseignante, était chevalier de la Légion d'honneur et officier des arts et des lettres. Elle laisse un fils, Pierre Coste, âgé de 30 ans.

En 2004, elle avait publié un livre de souvenirs intitulé "Baisers envolés". Elle y racontait ses rencontres avec François Truffaut, Alfred Hitchcock, Edouard Molinaro, Jacques Brel, Jean-Pierre Mocky. "Ce n'est finalement pas mal pour une jeune provinciale qui ne rêvait que de théâtre!" écrivait-elle. AP

25/11/2006

Betty COMDEN - 23.11.2006

Décès de Betty Comden, légende de Broadway

NEW YORK (Reuters) - La comédienne et parolière américaine Betty Comden, qui a écrit avec Adolph Green des comédies musicales à succès telles que "Chantons sous la pluie", est décédée jeudi à New York à l'âge de 89 ans, rapportent les médias américains.

Comden et Green, lui-même décédé en 2002, ont notamment travaillé avec les compositeurs Leonard Bernstein, Andre Previn, Cy Coleman ou encore Jule Styne.

Les deux paroliers ont écrit les livrets de plusieurs comédies musicales pour la scène, à Broadway, mais aussi pour le cinéma, notamment "Chantons sous la pluie" en 1952.

15/07/2006

Red BUTTONS - 13-07-2006

 
jeudi 13 juillet 2006, 23h17
Décès du comédien Red Buttons, Oscar du meilleur second rôle en 1958

LOS ANGELES (AFP) - L'acteur comique américain Red Buttons, qui avait décroché l'Oscar du meilleur second rôle en 1958 pour le film "Sayonara" aux côtés de Marlon Brando, est décédé jeudi à Los Angeles à l'âge de 87 ans.

Buttons, de son vrai nom Aaron Chwatt, a succombé à une maladie vasculaire dont il souffrait depuis plusieurs années, a précisé son porte-parole, Warren Cowan.

Très populaire dans les années 1950, lorsqu'il avait sa propre émission de télévision, "The Red Buttons show", l'acteur devait son pseudonyme, "boutons rouges", à son costume de scène, inspiré de la tenue d'un serveur de restaurant, son premier métier, et à ses cheveux roux.

Après son Oscar pour le rôle d'un aviateur collègue de Brando dans "Sayonara", l'histoire d'amour tragique entre un soldat américain et une Japonaise pendant la guerre de Corée, Buttons avait été sollicité par Hollywood pour des seconds rôles dans de nombreux films.

Parmi ces longs métrages, "Hatari!" de Howard Hawks avec John Wayne en 1962, l'histoire de chasseurs de bêtes sauvages en Afrique, ou la même année, toujours avec Wayne, "Le jour le plus long" sur le Débarquement de Normandie.

On l'a aussi notamment vu dans le western "La diligence vers l'Ouest" en 1965, "On achève bien les chevaux" de Sydney Pollack, cruelle histoire de marathons de danse pendant la Grande dépression, en 1969, et le film-catastrophe maritime "L'aventure du Poséidon" en 1972.

A partir du milieu des années 1970, Buttons avait surtout joué dans des séries télévisées, faisant des apparitions dans "La petite maison dans la prairie", "Wonder woman", "La croisière s'amuse", "L'île fantastique" et "Roseanne".

Egalement chanteur et compositeur, Buttons, pilier des scènes de music-hall à Las Vegas, la capitale américaine du jeu au Nevada (ouest), n'avait jamais mis un terme à sa carrière: il figurait encore en 2005 au générique de l'un des épisodes de la série télévisée médicale "Urgences".

La chambre de commerce d'Hollywood, qui gère le "Boulevard de la gloire" dans la capitale américaine du cinéma, a annoncé jeudi le dépôt d'une gerbe sur l'étoile que le comédien avait reçue sur le trottoir de la ville.

Né à New York en 1919, Buttons a été marié à trois reprises et était père de deux enfants.