23/05/2010

Ronnie James DIO - 16-05-2010

Né dans une famille italo-américaine du New Hampshire sous le nom de Ronald James Padavona, il avait prêté sa voix à de nombreux groupes dont Rainbow, Black Sabbath et, plus tard, son groupe éponyme Dio, dont le titre "Holy Diver" (1983) reste un classique du genre.

Dio avait révélé son cancer de l'estomac en novembre. Il y a deux mois, il avait déclaré que la tumeur avait diminué et qu'il pouvait réduire ses visites à la clinique du cancer de Houston, au Texas.

Mais, récemment, son groupe Heaven & Hell avait annoncé le report d'une tournée d'été en Europe en raison de la maladie du chanteur.

Il est considéré par certains comme étant le père du signe des "cornes" mondialement utilisé par les fans de heavy metal.

source article et photo

Philippe BERTRAND - 16-05-2010

Philippe Bertrand promenait étonnamment son trait de crayon original et facétieux d’albums pour adultes en publications pour la littérature jeunesse. L’illustrateur est décédé le 16 mai, à l’âge de 61 ans, des suites d’un cancer, et laisse derrière lui une œuvre de plus de soixante bandes dessinées pour adultes à l’érotisme stylisé. Originaire du Loiret, Philippe Bertrand commence sa carrière dans les années 70 dans des revues engagées comme Partisans et L’Idiot international. Il collabore ensuite à Zinc, puis à Charlie Mensuel dans lequel il publiera, à partir de 1979, sa première bande dessinée en feuilleton, À cet instant (Antipodes), et, plus tard, Nécrasdoc désaxé (Albin Michel). Mais c’est surtout son héroïne de la série Linda aime l’art, née dans Pilote, (les volumes sont parus chez Dargaud pour les trois premiers et chez les Humanoïdes associés pour le dernier), qui contribue à installer l’univers de Bertrand. En artiste éclectique, il se plait ensuite à emprunter les chemins du roman érotique, du décor de théâtre, du dessin animé, du jeu vidéo, et du design (il décore notamment la grande verrière de la Fnac Étoile à Paris). Il est également très actif dans le secteur de la littérature jeunesse où il collabore avec Elisabeth Brami pour Les Petits riens, ou Devenir frère ou sœur. Mais en 2002, l’illustrateur revient à ses premières amours et dessine Rester normal puis Rester normal à Saint-Tropez (Dargaud) sur des scénarios mondains de Frédéric Beigbeder. Toujours chez Dargaud, il signe en 2008 L’Amour cash, d’après Tonino Benacquista. Son décès survient peu de temps après la parution en février chez Delcourt, de son adaptation dessinée du Montespan, le roman à succès de son ami Jean Teulé.

source article - source photo

Oswaldo LOPEZ ARELLANO - 16-05-2010

TEGUCIGALPA (AP) — Oswaldo López Arellano, chef d'Etat du Honduras entre 1963 et 1970 et 1972 à 1975, est décédé dimanche à l'âge de 89 ans d'un cancer de la prostate.

Avec l'aide des forces armées, Lopez Arellano renverse en 1963 le président Ramón Villeda Morales du Parti National. López Arellano était alors chef des forces armées du Honduras.

En 1965, il convoque une assemblée constituante qui le proclame président constitutionnel. En 1970, il organise des élections qu'il perd contre Ramon Ernesto Cruz, du parti national. En 1972, Une nouvelle fois, Oswaldo López Arellano renverse un président élu par un coup d'état et reprend les rênes de ce pays d'Amérique centrale.

En 1975, il est à son tour renversé par un coup d'Etat qui porte au pouvoir le général Melgar Castro. Lopez Arellano est alors éclaboussé par un scandale de pots-de-vin dit de l'United Brands.

Il sera enterré lundi au cimetière de Tegucigalpa. AP

source article - source photo

Soe MYINT - 20-05-2010

Rangoun - Un vétéran du parti dirigé par l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, Soe Myint, est décédé jeudi à l'âge de 87 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.
Soe Myint était membre du comité exécutif de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), récemment dissoute, qu'il avait rejointe en 1988 à sa création.

Il avait auparavant participé à la lutte pour l'indépendance, conquise en 1948.

"Soe Myint avait accumulé une longue expérience en traversant l'histoire" du pays, a témoigné Tin Oo, 83 ans, qui était vice-président de la LND, dont la direction comprenait plusieurs octogénaires.

La Ligue avait annoncé fin mars qu'elle boycotterait les prochaines élections législatives, les premières organisées par les militaires depuis 1990. Une participation l'aurait obligée à exclure Aung San Suu Kyi, sa dirigeante historique, en résidence surveillée, ce à quoi elle s'est refusée.

source article - source photo

Albert TRICOT - 11-05-2010

Le Chevalier Albert Tricot est décédé à l'âge de 89 ans, a annoncé mardi le Belgian Paralympic Committee (BPC), le comité paralympique belge, qui perd son fondateur.
Albert Tricot était l'une des personnalités internationales les plus marquantes du sport pour personnes handicapées. Le docteur Albert Tricot a été le grand initiateur, en Belgique, du sport pour les personnes ayant des problèmes moteurs et a été l'un des premiers médecins à reconnaître l'importance du sport en matière de réhabilitation. Il a été, pendant de nombreuses années, responsable du comité médical des jeux Paralympiques. Il a été à de nombreuses reprises chef de mission des délégations belges aux Jeux Paralympiques. C'est également sous son impulsion qu'il a fondé, en 1960, la Fédération Sportive Belge pour personnes atteintes d'un Handicap (la FSBH). Le Dr Tricot a siégé au sein du Conseil d'administration du COIB, le Comité Olympique et Interfédéral belge, de 1985 à 1992. Albert Tricot a suivi de près les évolutions de la FSBH qui changea de nom en 2001 pour devenir le Begian Paralympic Committee (BPC). (LEE)

source article - voir aussi ici

Yvonne LORIOD - 17-05-2010

La pianiste Yvonne Loriod, la muse et seconde épouse du compositeur Olivier Messiaen (1908-1992), dont elle fut la principale interprète, est morte à l'âge de 86 ans, a appris l'AFP ce mardi. Admise il y a trois ans dans une maison de retraite de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) à la suite d'un coma diabétique, elle y est décédée lundi en fin d'après-midi.

source article - source photo

Charlie FRANCIS - 12-05-2010

Charlie Francis, l'ancien entraîneur de Ben Johnson, est mort mercredi, à Toronto, à l'âge de 61 ans d'un cancer.

Francis s'est fait connaître sur la scène mondiale de l'athlétisme dans de tristes circonstances. En 1989, à l'occasion de la commission Dubin, il a avoué avoir initié le sprinteur aux stéroïdes.

Francis a été banni par Athlétisme Canada après ses aveux.

Johnson a échoué à un test antidopage après sa victoire au 100 m aux Jeux de Séoul

Avant de devenir entraîneur, Francis s'est illustré sur la piste. Il a atteint le deuxième tour du 100 m aux Jeux de Munich.

Johnson avait 15 ans quand il s'est associé à Francis.

source article - source photo

14/05/2010

Istvan FELKAI - 08-05-2010

La RTBF est en deuil. Istvan Felkaï, notre envoyé spécial permanent à Paris, est décédé inopinément samedi soir. Âgé de 64 ans, Istvan Felkaï avait débuté sa carrière en journalisme il y a près 40 ans. Hommage.

Au début, dans la presse écrite plutôt engagée à gauche, repéré par le quotidien Libération, il en était devenu le correspondant pour la Belgique et l'Europe. Depuis le milieu des années 90,  il était à Paris celui qui nous informait de l'actualité politique, sociale, culturelle et diplomatique de l'hexagone.

Avec la disparition si brutale d'Istvan Felkaï, ce que nous perdons, nous, ses amis de la RTBF et ses nombreux fidèles auditeurs, c'est une voix, c'est une plume, c'est un amoureux de la France. Un amoureux particulier de la langue française, qui n'était pourtant pas sa langue maternelle : Istvan était ce qu'on appelle un enfant de l'Europe de l'après-guerre, hongrois d'origine. Installé, immigré en Belgique et diplômé de l'ULB, section, évidemment, journalisme.

Istvan restera pour nous l'envoyé spécial permanent, le monsieur de Paris, plus sobre souvent que ses prédécesseurs comme Armand Bachelier, il en était digne héritier.

Mais avant cela, pour le quotidien de gauche Libération il était le monsieur de Bruxelles, puisqu'il a été pendant plusieurs années le permanent de Libé en Belgique.

Entrée à la RTBF à la fin des années 80, par la grande porte. Il a été journaliste international, grand reporter de guerre en Irak, il ne voulait pas rentrer de Bagdad en 91 quand les américains s'apprêtaient à bombarder la capitale irakienne.

Après cela, il n'a pas fallu lui demander deux fois son accord pour monter à Paris. 15 ans de reportages, d'infos, d'analyses et de débats sur la politique de l'Elysée à Matignon. Il y connaissait tout le monde, pouvait débattre avec tous de gauche, du centre et de droite. Scoop : la source de la RTBF sur les résultats le dimanche dès 17h00 des élections présidentielles, c'était Istvan.

Mais il nous apportait aussi son lot d'infos sur la culture, le numérique et la francophonie. Une véritable palette de connaissance et surtout de curiosité.

A sa femme Mimouna, à ses trois enfants avec qui il partageait la passion de son métier, la RTBF présente ses plus sincères condoléances.

Depuis samedi, elle nous manque déjà cruellement cette désannonce : "Paris, Istvan Felkaï, RTBF

Un article d'hommage du directeur de l'information de la RTBF, Jean-Pierre Jacqmin 

Crédit photo : RTBF - Istvan Felkaï, journaliste RTBF

source RTBF

Jean HEINEN - 10-05-2010

Jean Heinen, ancien directeur-rédacteur en chef du journal "La Cité", et cofondateur avec Jules-Gérard Libois de "Politique et Histoire" (Pol-His), est décédé à l'âge de 83 ans. L'annonce du décès a été faite lundi par ses enfants.

Jean Heinen était né à Verviers le 9 janvier 1927. Diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, il entre au quotidien "La Cité" en 1955. Il en devient rédacteur en chef en 1957 et directeur-rédacteur en chef de 1966 à 1988. Quotidien puis hebdomadaire, situé à gauche dans la mouvance chrétienne, lancé en 1950, "La Cité" a définitivement quitté les rayons des librairies en 1995. Un ouvrage, publié au mois de février dernier sous le titre "La Cité, 45 années de combat quotidien" retrace l'histoire du journal. A l'occasion de sa présentation à la presse, les auteurs présents avaient tenu à rendre hommage à Jean Heinen, coauteur de l'ouvrage.

Le défunt était aussi cofondateur, en 1988 avec Jules Gérard-Libois, de Politique et Histoire (Pol-His).

source article - source photo

Lena HORNE - 09-05-2010

Lena Horne, que l’on surnommait «la Tigresse» en raison de sa silhouette féline, s’est éteinte, dimanche, à 92 ans dans un hôpital new-yorkais. Née à Brooklyn en 1917, cette grande vocaliste jazz et actrice, devenue célèbre pour son interprétation en 1943 de Stormy Weather dans le film du même nom, fut la première femme noire à décrocher un contrat avec Hollywood, aux studios de la Metro Goldwyn Mayer. Dans les années 30, elle fait ses débuts comme danseuse dans le fameux club de Harlem, le Cotton Club, puis, repérée sur Broadway dans de nombreuses comédies musicales, elle débute une carrière au cinéma. Sa couleur de peau lui interdit toutefois les premiers rôles. Proche du mouvement des droits civiques, elle subira tracas et critiques pour ses activités jugées «antiaméricaines». Son mariage avec Lennie Hayton, arrangeur juif à la MGM, lui vaudra une mise à l’écart entre 1950 et 1957. Un Grammy Award lui sera décerné pour An Evening With Lena Horne chez Blue Note en 1995.

source article - source photo

Frank FRAZETTA - 10-05-2010

L’Américain Frank Frazetta est décédé ce lundi 10 mai 2010 d’une attaque cardiaque, à l’âge de 82 ans. Né en 1928, il avait débuté en 1944 en assistant John Giunta sur "Snowman". En 1951, chez Magazine Enterprise, paraît sa première grande série, "White Indian", puis lance l’année suivante "Thunga of the Congo" sur un scénario de Gardner Fox. Il travaillera également sur "Flash Gordon" avec Dan Barry, "Buck Rogers", "Conan le barbare" ou "Vampirella" avant de se focaliser sur l’illustration et la peinture.

source article - source photo

09/05/2010

Fransisco AGUABELLA - 07-05-2010

LOS ANGELES (AP) — Le percussionniste d'origine cubaine Francisco Aguabella, qui avait joué avec Peggy Lee, Dizzy Gillespie, Frank Sinatra ou encore Paul Simon, est décédé vendredi à l'âge de 84 ans d'un cancer à Los Angeles, a annoncé dimanche son manager Orna Rachovitsky.

Aguabella avait quitté Cuba aux débuts des années 1950. Il a acquis sa réputation pour son travail avec les grands noms du jazz comme Gillepsie ou Tito Puente, mais il n'a pas hésité à changer de style en enregistrant avec les Doors ou Santana. AP

source article - source photo

Roland TACK - 07-05-2010

Roland Tack, président du tribunal de première instance de Gand, est décédé ce samedi au terme d’une longue maladie, à l’âge de 60 ans. Il avait été avocat pendant 20 ans, puis magistrat quinze ans durant. Roland Tack était président du tribunal de première instance de Gand depuis avril 2007. Il avait également été désigné en qualité de successeur auprès du Collège néerlandophone du Conseil Supérieur de la Justice.

source article - source photo

Umaru YAR ADUA - 05-05-2010

Le président nigérian Umaru Yar'Adua, âgé de 58 ans, est décédé mercredi 5 mai des suites d'une longue maladie, à 20h GMT (22h heure française) a précisé le porte-parole de la présidence. Cependant, il n'a pas indiqué les causes précises de sa mort. Musulman et père de neuf enfants, Umaru Yar'Adua sera enterré ce jeudi après-midi dans l'état de Katsina alors que le Nigeria s'apprête à entamer sept jours de deuil national.

A l'annonce de son décès, le pays est resté calme et aucune scène de violences n'a été déclarée. Depuis le 9 février dernier, Goodluck Jonathan a été officiellement désigné président par intérim, après une longue vacance du pouvoir qui a menacé la stabilité de ce pays aux riches ressources pétrolières.

Selon la constitution nigériane, Goodluck Jonathan devient président jusqu'à la tenue des prochaines élections, au maximum dans un an. Il devra également nommer un vice-président, sujet à l'approbation du sénat.

 

Un bilan de présidence mitigé

L'ancien professeur de chimie, Umaru Yar'Adua est devenu le président du Nigeria en 2007, tandis que le pays était rongé par la corruption et les coups d'Etat. Son élection, bien qu'entachée de fraudes et d'irrégularités, a permis pour la première fois dans l'Histoire du pays qu'un civil succède démocratiquement à un autre civil.

Dans un premier temps, le président nigérian s'est attiré les faveurs de la communauté internationale en déclarant publiquement ses biens, une première au Nigéria. S'il n'a pas pris les mesures nécessaires pour lutter contre la corruption, il a tenté de mettre un terme, de manière pacifique, à l'insurrection dans la région pétrolière du delta du Niger. Ses efforts ont été stoppés par ses problèmes de santé.

Umaru Yar'Adua  avait été transféré dans un hôpital d'Arabie Saoudite, le 24 novembre dernier, pour un cas sévère de péricardite : une inflammation du péricarde, membrane enveloppant le cœur.

 

Goodluck Jonathan : président par intérim

Malade, le président nigérian n'a pas pu transmettre formellement le pouvoir au vice-président, entraînant une crise politique majeure. C'est seulement le 9 février que l'Assemblée nationale a officiellement désigné Goodluck Jonathan président par intérim. Les députés avaient préféré attendre et laisser la possibilité à Umaru Yar'Adua de revenir au pouvoir si son état de santé s'améliorait.

De retour au Nigéria depuis le 24 février dernier, le président n'est jamais apparu en public. Son bilan à la tête du pays reste décevant. Il n'est pas parvenu à réformer le système énergétique ni le système électoral. En outre, sa tentative d'apaiser les tensions entre les musulmans et les catholiques s'est soldée par un échec.

De son côté, le président américain Barack Obama a fait part de sa tristesse, déplorant la mort "d'un dirigeant profondément intègre". Dans un communiqué, il souligne que  "le président Yar'Adua a travaillé à la promotion de la paix et de la stabilité en Afrique à travers son soutien aux efforts de paix et à une forte critique des actions antidémocratiques dans la région".

 

source article et photo Nouvelobs.com avec AP

Giulietta SIMIONATO - 05-05-2010

ROME (AP) — L'une des plus grandes cantatrices du XXe siècle, la mezzo-soprano italienne Giulietta Simionato est décédée mercredi à Rome à l'âge de 99 ans, selon un communiqué publié sur le site de la Scala de Milan. Elle aurait eu 100 ans le 12 mai prochain.

Née en 1910 en Emilie-Romagne à Forli - connu également en Italie pour être la province de naissance de Benito Mussolini, Giulietta Simionato débute à la Scala de Milan en 1933 après avoir remporté un concours de chant à Florence.

Jusqu'en 1947, elle doit se contenter de seconds-rôles jusqu'à ce qu'elle rentre dans la Cour des grands en interprétant le rôle de "Mignon" dans l'opéra d'Ambroise Thomas, d'après une oeuvre de Goethe.

Durant ses trente ans de carrière, Simionato, qui était une amie très proche de Maria Callas, est devenue une grande voix de l'opéra en interprétant dans les plus grandes salles du monde près de quarante premiers rôles, dont Amneris (Aïda), Eboli (Don Carlos), Azucena (le Trouvère), Santuzza (Cavalleria Rusticana), Rosina (le Barbier de Séville), Cenerentola, Tancredi (Tancrède), Cherubino (Les noces de figaro), Donna Elvira (Don Giovanni), Orfeo, Ifigenia ou encore Carmen.

Sa dernière prestation fut en 1966 à la Piccola Scala avec "La clémence de Titus" de Mozart.

L'opéra de Milan a rendu hommage à "sa voix équilibrée, émouvante, et reconnaissable" et à sa personnalité. "Peu d'artistes ont été aussi aimés et aucun livre retraçant l'histoire de l'opéra ne peut être complet sans un chapitre consacré à son incroyable carrière".

source article - source photo

William LUBTCHANSKY - 04-05-2010

Il a travaillé auprès des plus grands noms du cinéma français. Jean-Luc Godard, François Truffaut, Jacques Rivette, Philippe Garrel, tous ont fait appel à son sens sublime de la lumière. Le chef opérateur William Lubtchansky est décédé mardi dernier à l'âge de 73 ans.Après avoir suivi des études à l'école de Vaugirard, l'homme fut assistant-opérateur avant de signer l'image de Noroît de Jacques Rivette. En 1979, c'est auprès de Jean-Luc Godard que le talent de William Lubtchansky s'exerce avec Sauve qui peut (la vie). Une collaboration qui se poursuivra en 1990 avec Nouvelle Vague. «Godard n’aime pas qu’on éclaire. Très souvent, je n’ai même pas le droit de mettre une Mandarine. Un poly c’est interdit, mais un drap, on a le droit, parce que c’est plus naturel», confiait-il lors d'un entretien accordé à Afcinema. Chef opérateur privilégié de Jacques Rivette avec qui il travaillera à 10 reprises ( 36 Vues du Pic Saint-Loup compris), c'est à lui que l'on doit l'illustre photo de La Femme d'à côté de François Truffaut. «Truffaut était le roi du trucage cinématographique, comparé aux autres de la Nouvelle Vague. Le principe de Truffaut, c’est qu’il veut toujours être près des gens, et quand il y a des accessoires qui gênent, parce qu’ils sont trop bas, il les remonte, tout simplement», raconte-t-il. 

«C'est aider quelqu'un à faire le film», disait-il à propos de son métier. William Lubtchansky aura marqué de son empreinte les plus belles images du cinéma français de ces dernières années.

source article - source photo

Lynn REDGRAVE - 02-05-2010

Lynn Redgrave, soeur de Vanessa et Colin Redgrave, lui aussi acteur et mort il y a moins d'un mois, a tiré son ultime révérence à 67 ans.

Le grand public connaissait d'avantage sa sœur, l'oscarisée Vanessa Redgrave (Julia, Howards End) pourtant Lynn faisait aussi partie de la famille des grands comédiens. Elle avait d'ailleurs été nommée à l'Oscar de la meilleure actrice face à sa célèbre sœur en 1966 pour Georgy Girl, tandis que Vanessa concourrait pour Morgan: A Suitable Case for Treatment.

Née en 1943, à Londres, l'actrice avait principalement inscrit son nom sur les frontons des théâtres, même si

Fille d'un couple célèbre de comédiens - Michael Redgrave et Rachel Kempson -, Lynn Redgrave, née à Londres en 1943, fait ses débuts sur les planches en 1962 au Royal Court Theatre dans Le Songe d'une Nuit d'Eté de Shakespeare, puis joue pour la première fois à Broadway en 1967 dans Black Comedy avec Michael Crawford et John Clark, qu'elle épousera par la suite.

Au cinéma, Lynn Redgrave figure au générique de long-métrages tels que Ni Dieux, ni Démons de Bill Condon ou Shine de Scott Hicks aux côté de Geoffrey Rush.

Dans les années 1970, elle joue notamment dans la comédie Tout ce que vous avez toujours savoir sur le sexe sans jamais oser le demander, de Woody Allen

Ces derniers temps, les fans de séries avaient pu l'apercevoir dans Ugly Betty ou Desperate Housewives.

source article - source photo

Andrew MC FARLANE - 01-05-2010

L'Australien Andrew McFarlane, vice-champion du monde de motocross en 2005 derrière Stefan Everts, a trouvé la mort dans un accident samedi lors des championnats d'Australie à Broadford (nord de Melbourne).

Le pilote australien était âgé de 33 ans et laisse derrière lui une femme et une fille.

L'équipe médicale a tenté, durant plus d'une heure de sauver McFarlane touché à la tête après une chute lors des essais. Il avait prévu de mettre un terme à sa carrière à l'issue de cette saison après être rentré en Australie l'an dernier après 9 saisons passées en Europe.
Belga

source article RTBF - source photo Belga

Otis KOYONGONDA - 04-05-2010

Otis Koyongonda, artiste musicien, ancien batteur de Viva La Musica, Victoria Eleison et Choc Stars, que Papa Wemba avait surnommé « Moto na libandi » n’est plus. Le batteur au crâne dégarni s’est, en effet, éteint le mardi 4 mai 2010 à 15h à l’hôpital central de Leipzig en Allemagne, d’après Yvon Nlandu, un artiste congolais établi dans ce pays.

Koyongonda souffrait du cancer du foie dont il a été opéré à deux reprises, au mois de janvier et février de cette année. La convalescence a été brève car il a rechuté en avril dernier, et fut à nouveau admis à l’hôpital, où il vient de rendre l’âme à l’âge de 52 ans. Otis Koyongonda est arrivé en 1996 à Leipzig en Allemagne où il vivait seul, sans femme ni enfants.

Pour mémoire, les débuts de sa carrière remontent en 1975 au sein du groupe Isifi Lokolé d’Evoloko Lay Lay, jouant du lokolé, cet instrument traditionnel fait à partir d’un tronc d’arbre creux sur lequel on frappe avec deux baguettes plus grosses que celles d’une batterie classique. Mais, c’est dans Yoka Lokolé créé par Papa Wemba, Mavuela Somo et Bozi Boziana en novembre de la même année qu’il verra sa renommée s’envoler. Il venait, en effet, de se convertir à la batterie. C’est donc en qualité de batteur qu’il sera connu par la grande majorité des mélomanes congolais.

En février 1977, il va rejoindre Papa Wemba qui venait de monter son groupe Viva La Musica après avoir été chassé de Yoka Lokolé. Où il verra éclore de jeunes talents comme les chanteurs Kisangani Espérant, Pépé Bipoli, Jadot le Cambodgien et Petit Aziza, les guitaristes Rigo Star, Bongo Wendé, Syriana, Juva « Balle à Terre » et Pinos. Et ça ne sera qu’une étape car il poursuivra sa carrière avec des dissidents de Viva La Musica au sein de Victoria Eleison de Kester Emeneya dans les années 1983-84. Plus tard, il rejoignit l’orchestre Choc Stars.

source article - source photo You Tube

Morris PERT - 27-04-2010

Le batteur Morris Pert a travaillé avec les plus grands. Cela va de Mike Oldfield à Peter Gabriel en passant par Stomu Yamashta et Brand X. Il est décédé à la fin du mois dernier.

Né le 9 septembre 1947 à Arbroath (Écosse), Morris Pert avait un baccalauréat en Musique de l'Université d'Édimbourg. On le connaît surtout en tant que batteur et percussionniste, mais il jouait aussi du piano et composait. Il avait fait partie du band de Mike Oldfield à l'époque de l'album "Five Miles Out" sorti en 1982.

Pert a collaboré avec beaucoup d'artistes. Il a fait partie, tout comme Phil Collins, du groupe Brand X. Il a notamment travaillé avec Paul McCartney, Bryan Ferry, Kate Bush, Elkie Brooks, Peter Gabriel et Andrew Lloyd-Webber.

Morris Pert est décédé le 27 avril dernier à son domicile de Balchrick en Écosse. Il avait 62 ans et venait de terminer son cinquième album solo baptisé "Chromosphere". Il sera inhumé le samedi 8 mai.

source article - source photo