05/03/2017

Kurt MOLL - 05-03-2017

1.PNG0.PNG0Allemagne.pngChanteur d'opéra allemand.


Basse, doué d’un timbre riche, d’une projection ample mais sans lourdeur, d’un vibrato qu’il nuançait à l’envi. Sa diction, ou plutôt son art des mots, faisait merveille dans nombre des grands rôles du répertoire qu’il dominait de toute sa noblesse de musicien. Son tiercé gagnant ? Mozart, Wagner, Strauss. A jamais un très grand Osmin de L’Enlèvement au sérail, un Sarastro hors pair, sans doute historique, dans La Flûte enchantée. Un roi Marke de grande classe dans Tristan et Isolde, un Gurnemanz magnifique dans Parsifal. Et bien sûr un diable de baron Ochs dans Le Chevalier à la Rose, un sir Morosus subtilement atrabilaire dans La femme silencieuse. Mozartien dans l’âme, wagnérien unanimement salué, straussien par affinités. (© Marie-Aude Roux - Le Monde)

78 ans - Cologne, Allemagne

Les commentaires sont fermés.