13/02/2017

Seijun SUZUKI - 13-02-2017

1.PNG0.PNG0Japon.pngRéalisateur de cinéma japonais.


Figure de la contre-culture, il signe son premier long métrage en 1956 avec À la santé du port – La victoire est à nous. Particulièrement prolifique, il réalise 40 longs métrages entre cette date et 1967. Parmi ses films marquants, citons Détective bureau 2-3, La Jeunesse de la bête, La Barrière de chair, Le Vagabond de Tokyo, Élégie de la bagarre ou encore La Marque du tueur. Licencié par la Nikkatsu après ce dernier film, le réalisateur ne tourne plus pendant 10 ans. Il fait son retour en 1977 avec Histoire de mélancolie et de tristesse et reçoit l'équivalent japonais de l'Oscar du meilleur réalisateur pour Mélodie tzigane en 1980. Plus récemment, il dirige Zhang Ziyi dans Princess Raccoon, qui fut sélectionné à Cannes en 2005. Ce sera son dernier long métrage.
(© Nicolas Bardot - Film de Culte)

93 ans - Japon.

Les commentaires sont fermés.