31/03/2016

Imre KERTESZ - 31-03-2016

4bis.PNG00.JPG0Hungary.pngÉcrivain hongrois.


Auteur de «Être sans destin» et lauréat du prix Nobel de littérature en 2002.  Un des derniers survivants d'Auschwitz,  il fut le premier auteur de langue magyare primé par le Nobel. Dans les années 1950, sous la dictature stalinienne, il devient journaliste. Mais le journal pour lequel il travaille se transforme bientôt en organe officiel du Parti communiste. Il quitte le journal et décide de devenir écrivain. Il survit en écrivant des comédies musicales et en traduisant de grands auteurs germanophones – Nietzsche, Freud, Hofmannsthal, Canetti, Wittgenstein, Joseph Roth…En 1960, il commence son grand « roman de dé-formation ou de formation à l’envers » qu’est Etre sans destin. Il mettra treize ans à l’écrire. Lorsque le livre sort en Hongrie, en 1975, il est accueilli de façon glaciale – de même que le sera son prix Nobel quelque trente ans plus tard. (source info Le Monde - © Florence Noiville)

86 ans - Budapest, Hongrie.

Les commentaires sont fermés.