29/05/2010

Christian QUIDET - 28-05-2010

L'Agence France Presse a annoncé samedi matin la mort de Christian Quidet à l'âge de 77 ans des suites d'un cancer. Après avoir débuté en presse écrite (Le Figaro, L'Equipe), il avait ensuite rejoint l'ORTF en 1964. En 1981, il rejoint le magazine Télé-Poche mais revient assez rapidement à la télévision en devenant directeur du service des sports d'Antenne 2 en 1985...

... suite et photo http://www.sport365.fr/autres-sports/article_420464_Carne...

Gary COLEMAN - 28-05-2010

 L'acteur américain Gary Coleman, célèbre pour avoir incarné le personnage d'Arnold dans la série télévisée à succès "Diff'rent Strokes" ("Arnold et Willy") dans les années 1980, est décédé vendredi des suites d'une hémorragie cérébrale...

... suite http://www.lepoint.fr/actualites/2010-05-29/deces-de-l-ac...

source photo

Leo CANJELS - 26-05-2010

L'ancien joueur international néerlandais Leo Canjels est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 77 ans, a confirmé jeudi le porte-parole de son ancien club le NAC Breda. Il était malade depuis plusieurs mois. Canjels a effectué une grande partie de sa carrière d'entraîneur en Belgique...

... suite http://sportmagazine.rnews.be/fr/sport/belga-sport/deces-...

source photo - Copyright photo: Image Google

Freddy MAYAULA MAYONI - 26-05-2010

Mayaula Mayoni a trouvé la mort à l’âge de 64 ans à Bruxelles en Belgique où il se trouve depuis plus ou moins 2 ans pour des soins appropriés, suite à une hémiplégie droite dont il a été victime depuis plusieurs années.

C’est depuis la Tanzanie où il s’était établi qu’il a été frappé de cette maladie avant de venir à Kinshasa en  2005 avec le concours de l’un de ses fils à l’époque étudiant en Afrique du sud...

... article et photo http://www.digitalcongo.net/article/67246

Anneliese ROTHENBERGER - 24-05-2010

La soprano de renommée mondiale Anneliese Rothenberger est décédée lundi soir à l'hôpital cantonal de Münsterlingen (nord de la Suisse), a indiqué une porte-parole de la famille du comte Bernadotte, des amis proches de l'artiste. Mme Rothenberger, âgée de 83 ans ou de 85 ans, selon les sources, est morte à la suite d'une brève maladie, a précisé ce porte-parole...

... suite et source photo http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jwfVQE...

Art LINKLETTER - 26-05-2010

L'animateur Art Linkletter, célèbre pour avoir longtemps dirigé sur la télévision américaine les émissions House Party et People are Funny, est décédé mercredi à son domicile de Los Angeles, à l'âge de 97 ans, a annoncé sa famille ...

... suite et source photo http://www.cyberpresse.ca/arts/television-et-radio/201005...

Paul GRAY - 24-05-2010

Paul Gray était le bassiste du groupe américain Slipknot, dont les musiciens se cachent tous derrière un masque. Il a été retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel ce lundi 24 mai 2010...

... suite http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=News&am...

source photo

Thierry de la BROSSE - 23-05-2010 (?)

Ancien directeur général de l'Olympique de Marseille entre 2005 et 2008, Thierry De La Brosse est mort à l'âge de 61 ans le week-end dernier comme nous l'apprend le site officiel qui "s'associe à la douleur de sa famille et de ses proches dans ces moments difficiles...

... suite http://www.omplanete.com/news-11780/om-deces-de-de-la-bro...

source photo

Siphiwo NTSHEBE - 25-05-2010

Siphiwo Ntshebe, chanteur d’opéra devant se produire lors de la cérémonie d’ouverture, est décédé mardi d’une méningite foudroyante, contractée lors de répétitions du concert ...

... suite http://www.sofoot.com/deces-du-chanteur-de-la-ceremonie-d...

source photo

 

Leonida RMOANOV - 23-05-2010

La grande-duchesse Léonida Romanov, dernier membre de la dynastie impériale russe Romanov à être né avant la révolution de 1917, est décédée dimanche soir dans un hôpital de Madrid à l'âge de 95 ans, a annoncé lundi le chef de la chancellerie de la Maison Romanov Alexandre Zakatov...

... suite http://fr.rian.ru/russia/20100524/186754705.html

source photo

Georges CHETOCHINE - 25-05-2010

Georges Chetochine est décédé mardi dernier, à 72 ans, des suites d'une longue maladie, nous apprend ce mercredi Stratégie. Spécialiste de l'analyse du comportement humain, ce professeur en marketing était bien connu de l'univers de la télévision...

... suite http://www.staragora.com/news/mort-de-georges-chetochine-...

source photo

Pierre MARION - 17-05-2010

Pierre Marion, décédé à l'âge de 89 ans, avait été le premier patron des services secrets de l'ère Mitterrand qu'il avait tenté de réformer en profondeur avant d'être remercié dix-sept mois plus tard par le président socialiste...

... suite et source photo http://www.lexpress.fr/actualites/1/deces-de-pierre-mario...

Alexander BELOSTENNY - 25-05-2010

Alexander BELOSTENNYAlexander Belostenny, ancien capitaine de l'équipe d'URSS championne olympique de basket-ball en 1988, à Séoul, est décédé d'un cancer à 51 ans...

-...suite http://www.sport.fr/Basket/Deces-de-Belostenny-187176.shtm


source photo

23/05/2010

John SHEPERD-BARON - 15-05-2010

LONDRES (Reuters) - L'Ecossais John Sheperd-Barron, inventeur assez largement méconnu du distributeur automatique de billets (Dab), est décédé samedi d'une courte maladie à l'âge de 84 ans.

Tel Archimède, avec son "eurêka", il avait eu l'idée d'une telle machine en prenant son bain, après avoir trouvé portes closes à sa banque.

Il réussira à vendre son concept à un responsable de Barclays Bank autour d'un "pink gin", un cocktail exotique.

Plus de 40 ans après l'installation du premier Dab dans une agence bancaire du nord de Londres, il en existe 1,7 million à travers le monde.

"J'avais estimé qu'il devait bien avoir un moyen de tirer mon propre argent n'importe où dans le monde", a raconté Sheperd-Barron en 2007 à la BBC.

"J'ai réfléchi à un distributeur de chocolat, dont on remplacerait les tablettes par du liquide."

En l'absence, à l'époque, des cartes plastifiées, les premiers clients retiraient leur argent en introduisant dans la machine des chèques spéciaux imprégnés de substances radioactives et en déclinant un code personnel.

Son invention avait, dans un premier temps, reçu un accueil mitigé de la part des banques américaines qui la considéraient comme une "idée européenne farfelue qui ne marcherait pas en Amérique".

Mais son appareil, qui lui a valu d'être distingué par la reine Elizabeth II pour services rendus au secteur bancaire, allait finir par conquérir le Nouveau Monde, avant l'apparition d'autres inventions concurrentes.

Car, si Shepherd-Barron est crédité d'avoir inventé le premier Dab, un autre Ecossais, James Goodfellow, également récompensé par la reine, se présente comme l'inventeur de l'appareil aujourd'hui le plus utilisé.

"Il a inventé un système radioactif pour retirer de l'argent. J'ai invité le système automatique avec une carte codée et un code personnel, et c'est celui qui est utilisé aujourd'hui à travers le monde", se targue Goodfellow dans un quotidien écossais.

Marc Delteil, pour le service français, édité par Pascal Liétout

source article - source photo

Bobbejaan SCHOEPEN - 17-05-2010

Bobbejaan Schoepen est décédé d'un arrêt cardiaque ce lundi à l'hôpital Sint-Elisabeth de Turnhout, a fait savoir son fils Tom. Il venait de fêter ses 85 ans. Chanteur, guitariste, siffleur, amuseur et acteur, il avait représenté la Belgique à l'Eurovision et ouvert son parc d'attraction.

Bobbejaan Schoepen est né à Boom en 1925. Il avait échangé son véritable prénom Modest Hyppoliet Joanna contre un pseudonyme cocasse inspiré d'une chanson sud-africaine.

Il avait fait ses débuts pendant la guerre au cours de laquelle il avait fait deux fois de la prison, notamment pour avoir chanté en 1943 sur la scène de l'Ancienne Belgique à Anvers la chanson sud-africaine "Neen mamma. 'n Duitseman, die wil ek nie. Want Schweinefleisch dat lus ek nie" ("Non Maman, un Allemand, j'n'en veux pas. La Schweinfleisch, j'n'aime pas ça").

Marathonien de la variété flamande

De formation classique, il a surtout fait dans la variété, introduisant au passage la musique country en Belgique et en Europe, parfois sous forme de parodie. C'est le premier chanteur belge à avoir réussi une carrière internationale ainsi que le premier à avoir eu recours au sponsoring.

En 1949, il a enchaîné 127 concerts pour l'armée néerlandaise en Indonésie alors en guerre, suivi de 220 jours de tournée en Belgique. Il a joué avec Joséphine Baker, Jacques Brel, Gilbert Bécaud et a aussi représenté la Belgique en 1957 à l'Eurovision où il a terminé 8ème (sur 10 participants à l'époque). Il était l'auteur de quelques morceaux célèbres au nord du pays, tels "De Lichtjes van de Schelde" ou encore "Café zonder bier". En France, Richard Antony avait eu un succès avec son morceau "Je me suis souvent demandé".

Bobbejaanland

Bobbejaan Schoepen a aussi joué au cinéma, fait construire sa propre salle de concert et fondé le parc d'attractions Bobbejaanlaand à Lichtaart, revendu en 2004 à un groupe espagnol.

Un peu passé de mode, il avait connu des regains de popularité non dénués de nostalgie et de second degré, notamment dans le monde artistique et culturel flamand qui l'a applaudi au festival de littérature Saint-Amour ou pour ses collaborations avec des artistes comme Axelle Red, Daan et les chanteuses de Laïs Nathalie Delcroix ou de Hooverphonic Geike Arnaert.

source article RTBF - source photo - site officiel

Robert LAFFONT - 19-05-2010

"Self-made man", Robert Laffont, décédé mercredi à Paris à 93 ans, affectueusement surnommé "le grand-père de l'édition", était d'abord un créateur et un artisan.

Il a publié plus de 10.000 titres depuis la création de sa maison en 1941, dont certains comme "Papillon" d'Henri Charrière sont des monuments de l'édition.

Né le 30 novembre 1916 à Marseille, ce fils d'officier de marine entre à HEC et s'oriente sans conviction vers une carrière d'avocat.

"Mon père avait fait de moi un jeune homme très bien, genre scout-toujours prêt, catholique pratiquant, vivant dans le plus beau pays du monde, vous voyez le profil!", racontait l'éditeur.

La guerre vient briser cet univers conformiste et lui enlève sa fierté et ses illusions.

Intellectuel à coup sûr, amoureux de la vie, il hésite durablement entre le cinéma et les livres.

Son ami Guy Schoeller, d'Hachette, lui lance: "Ce sont deux chemins qui mènent le plus sûrement à la ruine. Le premier est le plus rapide, le second le plus raffiné". Robert opte pour le long terme et fonde sa maison d'édition dans sa ville natale, capitale de la "zone Nono" (zone libre), dernier refuge des intellectuels face à l'avancée allemande.

Le livre sur lequel apparaît pour la première fois son sigle, le poète Arion sauvé de la noyade par un dauphin, est "Oedipe roi" de Sophocle.

Des auteurs comme Gilbert Cesbron, Graham Greene, Henry James, John Le Carré, John Steinbeck, Claude Michelet, Bernard Clavel et Dino Buzzati constituent les piliers d'un véritable empire.

Le succès de ce roturier de l'édition, qui tient son sourire charmeur loin des dîners en ville du Tout-Paris agace. Il est généralement méprisé des intellectuels, écarté de la distribution annuelle des prix littéraires. Et il n'avait pas que des amis.

Il ne s'était jamais, il est vrai, privé de tancer les "aristocrates" de l'impression: en 1986, il s'était offert une page entière de "Libération" pour dénoncer le monopole de "Gallimard, Grasset, Le Seuil qui depuis plus d'un quart de siècle ont fait main basse sur les jurys des grands prix littéraires".

Ce découvreur de manuscrits était fier d'avoir publié deux livres essentiels de la littérature d'après-guerre: "L'Attrape-Coeur" de Salinger et "le Désert des Tartares" de Buzzati. Il avait en outre misé sur la réussite de "Papillon" d'Henri Charrière, les mémoires d'un bagnard vendues à plus d'un million d'exemplaires.

En 1977, il achète le "Quid". Puis ce seront les éditions Seghers, Julliard et Nil éditions.

Après une grave opération au coeur en 1980, cet autocrate inspiré avait abandonné la présidence de sa maison, grignotée au fil des ans par des actionnaires tels que Julliard, Time-Life, l'IDI, RTL.

En 1999, les éditions Robert Laffont sont achetées par une filiale du groupe Havas, les Presses de la Cité. En juin 2004, c'est Wendel Investissement qui en prend possession. Robert Laffont part alors sa retraite définitive, demeurant président d'honneur de sa Maison.

Ce séducteur s'était marié quatre fois et avait cinq enfants: l'animateur de télévision Patrice Laffont, Anne Carrière, Isabelle Laffont et Laurent Laffont, tous trois éditeurs, et Olivier, décédé en 1995.

En recevant la Légion d'Honneur en avril 1994, Robert Laffont affirmait s'être "beaucoup amusé" dans sa carrière. "J'ai vécu et progressé sans chercher à écraser personne et surtout sans tricher. Je n'ai pas été acheté et je n'ai acheté personne. J'ai exprimé sans équivoque mes goûts, sans mépriser ceux qui ne les partagent pas. Mon bilan est celui d'un homme fidèle à l'enfant qu'il fut".

(Source AFP) - source article et photo

Hank JONES - 16-05-2010

Le pianiste de jazz américain Hank Jones qui avait su marier un style assez classique aux schémas du bebop, est décédé à l'âge de 91 ans dimanche à New York, a annoncé aujourd'hui son imprésario Jean-Pierre Leduc.

Jones était l'aîné d'une fratrie d'illustres musiciens de jazz, avec Elvin Jones, batteur historique de John Coltrane, et le trompettiste et arrangeur Thad Jones, tous deux décédés. Décédé à l'hôpital, il souffrait depuis mars dernier d'un cancer de la prostate, mais ce n'est pas la cause principale de sa mort, a précisé par téléphone M. Leduc depuis Montréal. A eux trois, ils ont écrit quelques-unes des plus grandes pages du jazz: Elvin Jones en imposant son style explosif au sein du quartette de John Coltrane de 1960 à 1965, puis à la tête du Elvin Jones Jazz Machine, Thad Jones comme arrangeur du Thad Jones-Mel Lewis Orchestra, l'un des big-bands les plus élégants de l'histoire du jazz moderne, et Hank Jones aux côtés d'Ella Fitzgerald.

Hank Jones, qui a enregistré durant sa carrière plusieurs centaines de disques, était resté très actif malgré son grand âge. Il avait encore donné plusieurs concerts en Europe en 2009, à Vienne, à La Villette à Paris, à Genève, en République Tchèque et à Istanbul notamment, a souligné son manager, qui l'a encore vu "serein et souriant", samedi à l'hôpital. Hank Jones devait revenir en Europe cet été, avec notamment à son programme un concert en juillet, au festival Jazz à Beaupré, à Saint-Cannat près d'Aix-en-Provence.

Né dans le Mississipi, il était arrivé à New York en 1944, jouant notamment avec Coleman Hawkins, l'un des grands saxophonistes de l'époque, après avoir débuté dans des orchestres locaux, . Il fut le pianiste de la chanteuse Ella Fitzgerald de 1947 à 1953. Ce pianiste au toucher délicat et au phrasé impeccable fut un "sideman" très recherché dans les années 50 et 60 : Lester Young, Milt Jackson, Cannonball Adderley furent au nombre des musiciens avec lesquels il avait alors joué.

En 1981, il avait relancé sa carrière de leader en formant The Great Jazz Trio, avec le contrebassiste Ron Carter et le batteur Tony Williams, deux membres du quintette de Miles Davis des années 60, remplacés plus tard par le batteur Jimmy Cobb et le contrebassiste Eddie Gomez pour un autre remarquable trio. En 1995, il était allé à la recontre de la musique mandingue en enregistrant en compagnie du Malien Cheikh Tidiane Seck aux claviers l'album "Sarala".

"Pour moi, Hank représente l'essence de l'humilité. Sur le disque, il est là sans prétention, mais il apporte beaucoup. Hank montre qu'on peut jouer en restant soi-même, tout en sonnant différemment", avait estimé Cheikh Tidiane Seck en septembre dernier, à quelques jours des retrouvailles entre les deux musiciens dans le cadre du festival Jazz à La Villette. Hank Jones avait encore publié en 2007 "You are there", un album où il donnait cette fois la réplique à la jeune chanteuse de jazz Roberta Gambarini.

source article - source photo

Besian IDRIZAJ - 14-05-2010

Victime d'un arrêt cardiaque durant son sommeil, Besian Idrizaj, l'international espoir autrichien de Swansea (2e division anglaise) est décédé à l'âge de 22 ans. Le jeune buteur «est malheureusement décédé. Il semble que le joueur de 22 ans, aimé de son public, s'est éteint durant son sommeil vendredi soir dans la maison de sa famille en Autriche», a fait savoir le club gallois dans un communiqué.

«La cause exacte de la mort n'a pas été précisée et nos pensées vont vers sa famille, ses amis et ses équipiers», poursuit Swansea. Formé à Linz, Idrizaj s'était engagé en 2005 avec Liverpool, où il n'avait jamais joué. Il s'était engagé l'été dernier à Swansea mais n'avait fait que quatre apparitions depuis.

source article - source photo

Ronnie James DIO - 16-05-2010

Né dans une famille italo-américaine du New Hampshire sous le nom de Ronald James Padavona, il avait prêté sa voix à de nombreux groupes dont Rainbow, Black Sabbath et, plus tard, son groupe éponyme Dio, dont le titre "Holy Diver" (1983) reste un classique du genre.

Dio avait révélé son cancer de l'estomac en novembre. Il y a deux mois, il avait déclaré que la tumeur avait diminué et qu'il pouvait réduire ses visites à la clinique du cancer de Houston, au Texas.

Mais, récemment, son groupe Heaven & Hell avait annoncé le report d'une tournée d'été en Europe en raison de la maladie du chanteur.

Il est considéré par certains comme étant le père du signe des "cornes" mondialement utilisé par les fans de heavy metal.

source article et photo

Philippe BERTRAND - 16-05-2010

Philippe Bertrand promenait étonnamment son trait de crayon original et facétieux d’albums pour adultes en publications pour la littérature jeunesse. L’illustrateur est décédé le 16 mai, à l’âge de 61 ans, des suites d’un cancer, et laisse derrière lui une œuvre de plus de soixante bandes dessinées pour adultes à l’érotisme stylisé. Originaire du Loiret, Philippe Bertrand commence sa carrière dans les années 70 dans des revues engagées comme Partisans et L’Idiot international. Il collabore ensuite à Zinc, puis à Charlie Mensuel dans lequel il publiera, à partir de 1979, sa première bande dessinée en feuilleton, À cet instant (Antipodes), et, plus tard, Nécrasdoc désaxé (Albin Michel). Mais c’est surtout son héroïne de la série Linda aime l’art, née dans Pilote, (les volumes sont parus chez Dargaud pour les trois premiers et chez les Humanoïdes associés pour le dernier), qui contribue à installer l’univers de Bertrand. En artiste éclectique, il se plait ensuite à emprunter les chemins du roman érotique, du décor de théâtre, du dessin animé, du jeu vidéo, et du design (il décore notamment la grande verrière de la Fnac Étoile à Paris). Il est également très actif dans le secteur de la littérature jeunesse où il collabore avec Elisabeth Brami pour Les Petits riens, ou Devenir frère ou sœur. Mais en 2002, l’illustrateur revient à ses premières amours et dessine Rester normal puis Rester normal à Saint-Tropez (Dargaud) sur des scénarios mondains de Frédéric Beigbeder. Toujours chez Dargaud, il signe en 2008 L’Amour cash, d’après Tonino Benacquista. Son décès survient peu de temps après la parution en février chez Delcourt, de son adaptation dessinée du Montespan, le roman à succès de son ami Jean Teulé.

source article - source photo