29/11/2009

Prince ALEXANDRE de BELGIQUE - 29-11-2009

Alexandre de BelgiqueNé en 1942 de l'union entre Léopold III et sa deuxième épouse Lilian Baels, titrée Princesse de Réthy, le Prince Alexandre n'entrait pas dans l'ordre de succession. Il était le demi-frère de feu le Roi Baudouin, disparu en 1993, du Roi Albert II ainsi que de la Grande-duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg, décédée en 2005. Il était l'époux de Léa Wolman depuis 1991. Le couple n'avait pas d'enfant.

Le Palais Royal a confirmé l'information et indique que le Prince est décédé des suites d'une embolie pulmonaire foudroyante. (source RTL.Info)

Ferial FAROUK - 20-11-2009

LE CAIRE (AFP) - La fille du roi Farouk, souverain égyptien chassé du pouvoir en 1952, est morte  à Genève après plusieurs années de lutte contre un cancer de l'estomac, a-t-on appris auprès d'un proche de la famille, Lotus Abdel Karim. La princesse Ferial était née en 1938 à Alexandrie (nord), de l'union du roi Farouk avec Farida, sa première femme.

 Elle avait suivi des études en Suisse, où elle s'était définitivement installée. Elle souffrait d'un cancer de l'estomac depuis sept ans.

 "Elle sera enterrée en Egypte. Sa dépouille sera rapatriée (...) d'ici un à deux jours", a précisé M. Abdel Karim. 

Le roi Farouk a abdiqué dans le cadre de la révolution de 1952. Son fils, Ahmed Fouad (Fouad II d'Egypte) lui avait alors succédé, mais il avait été contraint de rejoindre sa famille en exil après la proclamation de la République en 1953

Gilles CARLE - 28-11-2009

Décès du réalisateur Gilles Carle à l'âge de 80 ans. Ce cinéaste est considéré par beaucoup comme le père du cinéma québécois dans les années 60. Il était atteint de la maladie de Parkinson. À la fin de sa vie, complètement paralysé par ce mal, lui et sa compagne, Chloé Sainte-Marie, se sont beaucoup investis pour les malades à mobilités réduites.

En 1965, il réalise le portrait d'un Montréalais à la veille de Noël : La vie de Leopold Z est couronné Meilleur film québécois de l'année. Sa carrière internationale sera ensuite grandement soutenue par le festival de Cannes qui sélectionne ses films les marquants : Le viol d'une jeune fille douce (1968), La mort d'un bûcheron (1973) et surtout La vraie nature de Bernadette. Ce film choc de 1972 pour la société traditionaliste quebécoise suit le destin d'une bourgeoise qui se rêve hippy.

Le réalisateur a partagé la vie de Carole Laure mais aussi de l'actrice et chanteuse Chloé Sainte-Marie, sa dernière compagne, mais attention, il ne les jamais considérées comme des muses : "Quand je change de femme, je change tout, je change de maison, je change d'auto, je change de chat, et je plonge dans un autre univers qui me fascine." Comme si c'était elle qui dessinait sa vie à lui.

À l'annonce de son décès, le Premier ministre du Québec, Jean Charest, à déclaré : "Gilles Carle a été un des cinéastes les plus marquants du Québec, un homme au talent immense et reconnu à travers le monde."

Le gouvernement a offert à la famille la tenue de funérailles nationales. (source Pure People)

Elisabeth-Anne KELLY LEVINE - 24-11-2009

Le Palais Princier de Monaco vient d'annoncer le décès de Madame Elizabeth-Anne Kelly Levine, qui s'est éteinte à l'âge de 76 ans, à Philadelphie, le 24 novembre 2009, des suites d'un cancer. Celle-ci était la soeur de la princesse Grace Kelly (épouse de Rainier III décédée le 14 septembre 1982 à Monaco), et était née en juin 1933.

Son époux Donald C. Levine est mort en 2000, un an après que leur fille prénommée Grace soit décédée. Elle laisse donc seul son fils Chris (membre du Conseil d'Administration de la Fondation Princesse Grace), ses trois petits-enfants, et bien sûr des nièces et neveux, tels que le fameux trio monégasque, et des arrières petits neveux et nièces dont les enfants de Caroline et Stéphanie.

Avec la disparition de celle qui était surnommée Lizanne, s'éteint la dernière figure d'une famille mondialement connue (Margaret et Jack Kelly sont respectivement décédés en 1991 et 1985). Parents et amis sont invités à saluer la famille à l'eglise Sainte-Brigitte, à Philadelphie, demain samedi 28 novembre. S'en suivra une messe aux alentours de midi, à laquelle le Prince Albert devrait être présent.

26/11/2009

Samak SUNDARAVEJ - 24-11-2009

Samak SundaravejL'ancien Premier ministre conservateur est mort d'un cancer à l'âge de 74 ans. Il avait été  nommé en janvier 2008 à la tête d'un gouvernement de coalition pendant neuf mois.

L'ancien Premier ministre conservateur de Thaïlande, Samak Sundaravej, est mort d'un cancer mardi à l'âge de 74 ans, annoncent son entourage et des responsables médicaux.

Samak avait été nommé 25e Premier ministre de Thaïlande en janvier 2008 et demeura à la tête d'un gouvernement de coalition pendant neuf mois.

Samak avait été un proche allié politique de l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, lequel fut démis de ses fonctions lors d'un coup de force.

Une nomination controversée

La nomination de Samak avait débouché sur des mois d'agitation anti-gouvernementale, les manifestants allant jusqu'à faire le siège de ses bureaux. Les protestataires faisaient valoir que Samak était un chef de gouvernement illégitime parce qu'allié de Thaksin, lequel était accusé de corruption et d'abus de pouvoir.

Samak fut contraint de quitter le pouvoir en septembre 2008, la justice estimant qu'il avait enfreint la législation sur les conflits d'intérêt.

Avant d'être Premier ministre, Samak avait été plusieurs fois ministre, ainsi que gouverneur de la capitale, Bangkok.

Serguei MAGNITSKI - 16-11-2009

MOSCOU (AFP) - Le président russe Dmitri Medvedev a ordonné mardi l'ouverture d'une enquête sur la mort en prison du juriste Sergueï Magnitski, alors que pleuvent désormais les accusations de "meurtre" et les dénonciations des sévices "de routine" infligés dans les geôles russes. Le président "a chargé le procureur général Iouri Tchaïka et le ministre de la Justice Alexandre Konovalov de mener une enquête sur les circonstances de la mort du juriste Sergueï Magnitski", ont rapporté les agences russes, citant la porte-parole du Kremlin Natalia Timakova. 

Dans son attitude, M. Medvedev se distingue de son prédécesseur Vladimir Poutine par une plus grande sensibilité au thème des droits de l'Homme, mais les militants n'en déplorent pas moins une détérioration de leur situation depuis son élection au printemps 2008, avec de multiples assassinats non élucidés. 

Le comité d'enquête du parquet a rapidement réagi à la demande présidentielle en annonçant l'ouverture d'une enquête criminelle pour "non-assistance à personne malade" et "négligence", selon un communiqué. 

Soupçonné d'une fraude fiscale d'un montant de 500 millions de roubles (12 millions d'euros), le juriste était en détention provisoire depuis son interpellation fin 2008 quand il est mort, à 37 ans, le 16 novembre dans une prison de Moscou dans des circonstances controversées. 

Dans son journal, dont des extraits ont été publiés vendredi par le journal d'opposition Novaïa Gazeta, le juriste racontait les conditions épouvantables de sa détention, marquée par l'insalubrité, le froid, la faim et la promiscuité, et ses vains efforts pour obtenir un accès aux soins, alors qu'il souffrait selon ses proches de douleurs rénales aiguës. 

Selon une source dans les forces de l'ordre citée mardi par Interfax, la cause du décès a été établie: "La conclusion du procureur est déjà prête: selon elle, Magnitski est mort d'une insuffisance cardiaque à l'hôpital pénitentiaire". 

Son décès a suscité de vives réactions en Russie comme à l'étranger. 

Ella Pamfilova, la présidente du conseil pour les droits de l'Homme auprès du président russe l'a qualifiée lundi de "meurtre et de tragédie" lors d'une rencontre avec M. Medvedev. "La mort subite en centre de détention est presque devenue une maladie professionnelle pour les entrepreneurs russes", a-t-elle déploré. 

Bill Browder, président du fonds d'investissement Hermitage Capital Management pour lequel travaillait le juriste, a pour sa part qualifié lundi la Russie d'"Etat criminel". 

Sergueï Magnitski a été pris en "otage et ils ont tué leur otage", a-t-il déclaré, accusant les autorités russes d'avoir refusé au juriste un traitement médical pour le pousser à signer de fausses confessions. 

"Magnitski n'est pas mort par hasard. Il est mort parce que des employés corrompus du ministère de l'Intérieur l'ont tué. Ils ont sciemment emprisonné un homme innocent, détruit sa santé et l'ont empêché d'accéder à des soins médicaux", accuse de son côté l'avocat Jamison Firestone, un ancien collègue du défunt, dans une tribune au quotidien Moscow Times. 

"Et l'histoire de Magnitski est d'autant plus épouvantable qu'elle constitue désormais une routine. (...) Des responsables corrompus ouvrent régulièrement des enquêtes criminelles contre des innocents, emprisonnent et tuent des gens et volent impunément", poursuit-il. 

Le quotidien américain Wall Street Journal a lui aussi dénoncé dans un éditorial un "meurtre autorisé par l'Etat". Son homologue français, Le Monde estime pour sa part que "maintenir derrière les barreaux un malade sans qu'il puisse bénéficier d'un traitement médical adéquat relève de la torture".

Haydain NEALE - 22-11-2009

Haydain NEALELe chanteur du groupe canadien R&B Jacksoul, Haydain Neale, est mort dimanche des suites d'un cancer du poumon. Il avait 39 ans.

Son décès survient une semaine avant le lancement du nouvel album de Jacksoul, un disque qui devait marquer le retour du groupe à l'avant-scène.

L'artiste basé à Toronto avait passé les deux dernières années en réhabilitation après avoir été victime d'un accident de la route. En août 2007, son scooter de marque Vespa était entré en collision avec une voiture. Neal avait été blessé à la tête et s'était retrouvé dans le coma.

Le processus de réhabilitation s'était fait de façon lente mais constante. Au cours de six derniers mois, entouré de sa femme Michaela, de sa fille Yasmin et de ses collègues de Jacksoul, il avait pu terminer la production de son album, un disque dont la préparation avait été amorcée il y a presque trois ans.

Comble du malheur, le chanteur avait reçu un diagnostic de cancer du poumon il y a sept mois. Cette nouvelle n'avait cependant jamais été rendue publique.

Malgré les difficultés qu'il a rencontrées, Neal n'a jamais perdu son sens de l'humour et son amour pour la musique, a dit son épouse dans un communiqué.

Jacksoul est l'un des groupes soul canadiens contemporains les plus populaires. La formation s'est notamment distinguée aux Juno Awards et au Prix de la SOCAN.

'Soulmate', le nouvel album de Jacksoul, sera en magasin le 1er décembre sur étiquette Sony Music Canada.

Selon le National Post, les profits liés à la vente de cet album seront versés au Haydain Neale Family Trust.

(source: National Post)

21/11/2009

Corinne GORSE - 19-11-2009

Kriss, de son vrai nom Corinne Gorse, voix emblématique de France Inter et de Fip, est décédée jeudi matin à la suite d'une longue maladie. Son carburant, c'était la gourmandise des autres ; curieuse, drôle, proche des gens - «ils m'ont emportée dans leur salle de bain, dans leur voiture, dans leur cui­sine, alors évidemment, ça crée des liens», disait-elle en guise de boutade. Il suffisait d'entendre les premiers mots de sa voix gouailleuse, espiègle, chaleureuse pour savoir que c'était elle qui parlait. Elle, Corinne Gorse (la fille de l'ancien ministre du général de Gaulle, Georges Gorse, mais elle n'en faisait jamais état) plus connue sous le pseudonyme de Kriss Graffiti par les auditeurs de France Inter et de Fip, dont elle fut l'une des premières animatrices, une «fipette».

Une femme qui se voulait positive dans «un monde sombre» en donnant la parole à des inconnus qu'elle jugeait parfois plus importants que les importants. De «petites lumières individuelles» qu'elle faisait vivre à travers ses interviews et ses chroniques. «Tenter une question comme on trempe son orteil dans la mer», écrivait-elle dans son livre La Sagesse d'une femme de radio. On ne l'entendra plus sur les ondes. Atteinte d'un cancer des poumons, Kriss s'est éteinte jeudi, à 61 ans.

La radio, elle y était entrée presque par effraction, un copain comédien qui lui avait parlé de Pierre Codou et Jean Garetto, producteurs de «L'oreille en coin» sur Inter. Séduits par la repartie de cette jeune fille de 20 ans, ils l'avaient embauchée. Et ce sont eux à nouveau qui l'ont propulsée dans le projet FIP où, immédiatement, Corinne s'est sentie à l'aise. On se souvient de ces flashs sur l'état de la circulation à Paris qui étaient autant de billets d'humeur et d'humour. Par la suite, elle a animé plusieurs émissions - dont «Kriss Crumble» depuis 2005 -, sans jamais se départir de son ton insolite.

source  http://www.lefigaro.fr/

Daul KIM - 19-11-2009

Le top model coréen Daul KIM, 20 ans, a été retrouvée morte jeudi dans son appartement parisien, a-t-on appris vendredi auprès de l'agence Next, pour laquelle elle travaillait depuis octobre. Selon nos informations, la jeune femme a été retrouvée pendue jeudi vers 9h30 au domicile de son ami, dans le 10e arrondissement de la capitale. Daul Kim aurait laissé une lettre explicative laissant à penser qu'il s'agit d'un suicide.  

La mannequin, au sommet d'une belle carrière internationale, avait défilé récemment pour Chanel, Dries Van Noten ou Alexander McQueen. "Elle était un top model et une grande amie pour nous tous chez Next.  Respectez l'intimité de sa famille dans ce grand moment de tristesse", a indiqué l'agence dans un communiqué. "Nous exprimons nos profondes condoléances à la famille de Daul Kim", a déclaré pour sa part son agence à Séoul, Esteem.

Le blog de la jeune femme, intitulé "I like to fork myself", affiche une dernière entrée à la date de jeudi, avec le commentaire "Say I to forever", "dis bonjour à l'éternité". La jeune femme avait commencé à défiler pour de grands couturiers en 2007 et avait récemment participé à une publicité pour les magasins britanniques de vêtements Topshop.


 

Par Alexandra Guillet, le 20 novembre 2009 à 11:49 (source TF1 News)

Jeanne-Claude DENAT de GUILLEBON - 18-11-2009

Jeanne-Claude DENAT de GUILLEBON, épouse de ChristoA quelques semaines de Noël, le couple roi de l'emballage, Christo et Jeanne-Claude, n'existe plus. Chez eux, point de paquets frivoles et de rubans marketing : c'est par l'emballage artistique de paysages, de lieux et de monuments, dans des installations textiles saisissantes et représentant un travail (au sens physique et métaphysique) titanesque, que ce tandem, qui signait ses réalisations Christo, a marqué les cinquante dernières années de la vie culturelle.  Alors que Jeanne-Claude Denat de Guillebon et Christo Vladimiroff Javacheff semblaient absolument inséparables (unis depuis 1958, ils partageaient jusqu'à la même date de naissance : le 13 juin 1935), c'est elle qui a fait mentir cette belle utopie. Jeanne-Claude est décédée mercredi 18 novembre, à l'âge de 74 ans, des suites d'une rupture d'anévrisme, à New York - le couple avait acquis la nationalité américaine et résidait à Soho.

Un communiqué souligne que "Christo est profondément attristé par le décès de sa femme, partenaire et collaboratrice, et l'art de Christo et Jeanne-Claude continuera à vivre". Après avoir emballé le Pont Neuf à Paris, le Reichstag à Berlin, ou encore les îles de la baie de Biscayne à Miami (les fameuses Surrounded Islands ceintes de fuchsia), ils travaillaient ensemble à la préparation d'une installation baptisée Over the river, consistant à suspendre une toile de 10 km au-dessus de la rivière Arkansas, dans le Colorado. Ironie du sort, ils s'étaient aussi attelés à un Mastaba (une construction funéraire) aux Emirats arabes unis. Christo a indiqué qu'il mènerait ces réalisations à terme.

Jocelyn QUIVRIN - 15-11-2009

Jocelyn QUIVRINLundi matin, on apprenait le décès de Jocelyn Quivrin. L'acteur français est mort dimanche soir, alors qu'il conduisait sa voiture de sport, une Ariel Atom, sous le tunnel du Pont de Saint-Cloud. Aujourd'hui, on en sait un peu plus sur les causes exactes de sa disparition. Selon l'autopsie (réalisée mardi), Jocelyn Quivrin serait mort sur le coup, suite à un choc violent et brutal, révèle la brigade CRS autoroutière Ouest Ile-de-France chargée de l'enquête, sur " LePost.fr ". Il a été victime d'un fort traumatisme crànien. Jusqu'à présent, on ne sait toujours pas pourquoi son véhicule a " percuté un muret de béton avant de se casser en deux et de prendre feu ", explique un policier. Pour l'instant, la seule piste privilégiée reste celle d'une " perte d'adhérence par temps de pluie ". Rien n'indique donc qu'il était sous l'emprise d'alcool, de stupéfiants ou qu'il roulait à une vitesse excessive. K.M.18/11/2009



Sur Le Post, l'agence Artmédia, qui gérait la carrière de l'acteur, "confirme le decès de Jocelyn Quivrin", qui avait fêté ses 30 ans en février dernier.. Mais "ne veut pas faire de commentaires".

L'accident est survenu sous le tunnel de Saint-Cloud, en région parisienne dimanche soir vers 23h20.  Quelles sont les circonstances de l'accident? L'acteur, qui était seul à bord de son véhicule de sport Ariel Atom, aurait perdu le contrôle de sa voiture. Son véhicule aurait ensuite pris feu, alors que l'acteur était encore à l'intérieur rapporte Europe1.

Photo d'illustration d'une Ariel Tom

Photo d'illustration d'une Ariel Tom
"Le compteur de la voiture a été retrouvé bloqué à 230 km/h Mais on ne sait pas s'il roulait à cette vitesse ou si le compteur s'est bloqué lors du choc" explique sur Le Post, une source policère.

Selon cette même source, "le véhicule se serait envolé. C'est une voiture tellement lègère, qu'elle s'envole au moindre impact".

En couple avec Alice Taglioni, il venait d'être papa d'un petit garçon de 8 mois. Elle roulait devant lui dans un autre véhicule selon Le Parisien. Elle s'est inquiétée de ne pas le voir arriver. c'est à cet instant qu'elle a contacté les policiers.

Avec sa compagne, il était apparu dans "Notre Univers Impitoyable":

Monseigneur PAVLE - 15-11-2009

BELGRADE (AFP) - L'Eglise orthodoxe serbe a confirmé dimanche que son patriarche, Mgr Pavle, 95 ans, était décédé, a indiqué la chaîne publique de télévision RTS. L'agence Beta avait annoncé un peu plus tôt que Mgr Pavle était mort dimanche dans un hôpital de Belgrade.

 Le métropolite Amfilohije, qui faisait office d'adjoint de Mgr Pavle depuis des années, a déclaré qu'il venait d'apprendre que le patriarche "venait de mourir", a précisé RTS. 

Le patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe avait été admis à l'hôpital militaire de Belgrade il y a deux ans pour différents problèmes de santé, dont la nature exacte n'a jamais été révélée par les autorités religieuses. 

Mgr Pavle avait pris la tête de l'Eglise orthodoxe serbe en 1990, juste avant l'effondrement sanglant de l'ancienne Fédération yougoslave et l'essor du nationalisme serbe.L'Eglise orthodoxe a reconquis une grande influence auprès de la population sous son autorité. La grande majorité des quelque 7,5 millions de Serbes sont orthodoxes. Ayant exprimé son soutien aux nationalistes serbes lors des conflits en Croatie et en Bosnie au début des années 90, l'Eglise orthodoxe serbe a souvent été soupçonnée d'aider les anciens dirigeants serbes bosniaques dans leur cavale, et notamment Radovan Karadzic, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie, qui a été arrêté finalement en juillet 2008, après avoir échappé pendant treize ans à la justice internationale. 

Avant d'être élu 44-ème patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe, Mgr Pavle avait été évêque au Kosovo, que la Serbie considère comme sa province méridionale et qui représente pour les Serbes le berceau de leur culture et de leur histoire. Mgr Pavle s'est rendu à plusieurs reprises au Kosovo depuis 1999, date du départ des forces de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic, pour y exprimer son soutien aux évêques restés sur place, ainsi qu'à la minorité serbe.  

L'Eglise orthodoxe serbe s'était mobilisée pour empêcher l'indépendance du Kosovo, qui a finalement été proclamée par les autorités albanaises de Pristina en février 2008. Mgr Pavle était généralement considéré comme un élément modéré au sein de l'Eglise orthodoxe. Il est parvenu à faire entendre de nouveau la voix de l'Eglise orthodoxe dans le pays, avec notamment l'introduction des cours de religion dans les écoles.  

Les questions religieuses étaient soigneusement étouffées depuis la seconde guerre mondiale par le régime communiste de l'ancien président yougoslave, Josip Broz Tito. Selon plusieurs enquêtes d'opinion, l'Eglise orthodoxe est considérée aujourd'hui par les Serbes comme l'institution pour laquelle ils éprouvent le plus de confiance.

Pierre HARMEL - 15-11-2009

Pierre HARMELComte et ministre d'Etat, Pierre Harmel a été de presque tous les grands événements à partir de la fin de la deuxième guerre mondiale jusqu'au milieu des années 70. Entre 1950 et 1973, il a été de tous les gouvernements. En 1965, il dirigea un gouvernement social-chrétien et socialiste. Mais c'est surtout en tant que ministre des Affaires étrangères qu'il a atteint une renommée internationale en devenant le père de ce qu'on a appelé la "doctrine Harmel", prônant la fermeté dans le dialogue dans les relations est-ouest. Il s'est encore distingué à l'OTAN, où il fit accepter un plan de relance atlantique. Il a également joué un rôle actif au niveau de l'intégration européenne et a d'ailleurs, en 1980, obtenu la médaille d'or "Robert Schuman" de la fondation "Freiherr von Stein" pour sa "contribution exceptionnelle à la cause de l'unité de l'Europe". Il fut notamment, au niveau national, avec André Molitor, l'artisan du pacte scolaire de 1958. Il n'avait jamais caché ses racines chrétiennes tout en respectant les laïques, écrit encore La Libre Belgique. (HIE) Voir aussi ce lien

14/11/2009

Robert ENKE - 10-11-2009

(REUTERS, Arno Schutze) - Robert Enke est mort mardi soir à 32 ans après avoir été percuté à un passage à niveau près de Hanovre par un train roulant à 160 km/h entre Hambourg et Brême.

La rencontre amicale entre l'Allemagne et le Chili prévue samedi a été annulée.

"Il était évident pour nous tous que nous ne pourrions pas disputer ce match contre le Chili", a déclaré Theo Zwanziger, patron de la Fédération allemande de football.

La femme de Robert Enke, Teresa, a dit que le couple, qui a adopté une fillette de huit mois en mai, tentait depuis plusieurs années de sortir le portier de sa dépression.

"Quand il a été profondément dépressif, cela a été une période très difficile car il n'avait plus de motivation, ni d'espoir d'amélioration", a-t-elle déclaré au cours d'une conférence de presse.

Robert Enke, gardien de Hanovre, a tenté de garder sa dépression secrète. Dans une lettre d'adieu, il a présenté des excuses à sa famille et aux médecins pour leur avoir caché son état.

"C'est fou car tout cela éclate de toute façon au grand jour maintenant. Nous pensions que nous pouvions tout faire avec amour mais on ne peut pas toujours", a ajouté sa femme, vêtue de noir et contenant difficilement ses larmes.

PEUR DE L'ÉCHEC

Son médecin a précisé que Robert Enke suivait une thérapie depuis 2003, alors que sa carrière était freinée par des échecs dans des clubs espagnols et turcs.

"Je le soignais depuis 2003. Il souffrait de dépression et avait peur de l'échec", a dit Valentin Markser.

D'après lui, le gardien a refusé de participer à une séance de thérapie mardi, affirmant qu'il se sentait bien.

La chancelière allemande Angela Merkel a adressé ses condoléances à la famille.

Enke comptait huit sélections en équipe d'Allemagne et il semblait le favori pour occuper le poste de gardien de but de la Mannschaft lors de la prochaine Coupe du monde, en 2010 en Afrique du Sud.

Après plusieurs années perturbées par des blessures et des problèmes personnels, dont le décès de sa fille de deux ans en 2006, Enke semblait être enfin sorti de l'ombre d'Oliver Kahn et de Jens Lehmann, les précédents gardiens de l'équipe d'Allemagne.

Il a notamment joué à Barcelone, dont les joueurs ont observé une minute de silence mardi soir avant leur match en Coupe du Roi. Ténériffe, où a également évolué Enke, a annoncé que son équipe porterait un brassard noir ce week-end en championnat.

Des centaines de supporters se sont rassemblés mercredi devant le stade de Hanovre et devant les locaux du club. Ils ont déposé des fleurs et allumé des bougies en hommage à Enke.

Une minute de silence sera respectée avant les matches de la prochaine journée de Bundesliga et tous les joueurs porteront un brassard noir, a annoncé la Ligue de football allemande.

Version française Bertrand Boucey

Vitali GINZBURG - 08-11-2009

MOSCOU (AFP) - Le physicien russe Vitali Ginzburg, un des pères de la bombe atomique soviétique et Prix Nobel de physique en 2003, est décédé à l'âge de 93 ans, a annoncé lundi l'Académie russe des Sciences. "Il est mort d'un arrêt cardiaque", a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'institution, Irina Pressniakova. 

Selon les agences russes, Vitali Ginzburg a succombé dimanche soir à une longue maladie. 

Né en 1916 avant la Révolution bolchévique, il a participé à la mise au point de la bombe atomique soviétique à la fin des années 1940 et au début des années 1950, aux côtés du physicien Andreï Sakharov, devenu par la suite un célèbre dissident russe anticommuniste. 

En 2003, M. Ginzburg a obtenu le Prix Nobel de physique avec l'Américain d'origine russe Alexeï Abrikossov et l'Américain Anthony Leggett pour leur contribution à la théorie de la supraconductivité.

 Athée déclaré d'origine juive, Vitali Ginzburg a critiqué la place prise par l'Eglise orthodoxe dans la Russie post-soviétique après le démembrement de l'URSS en 1991.

En 2007, il figurait parmi les 10 personnalités qui avaient signé une lettre ouverte au président d'alors, Vladimir Poutine, dénonçant la "cléricalisation" de la Russie et critiquant l'enseignement de l'orthodoxie dans les écoles publiques.

 Cette lettre avait suscité beaucoup d'attention en Russie et provoqué des protestations de groupes d'orthodoxes.

Denis QUILLARD dit "JACNO" - 06-11-2009

Denis QuillardPARIS (AFP) - Le musicien Denis Quillard dit Jacno, qui avait fondé en 1976 avec Elli Medeiros les Stinky Toys, l'un des tout premiers groupes de la scène punk française, est mort d'un cancer à l'âge de 52 ans, dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé à l'AFP son entourage. La maison de disques Warner France, chez qui Jacno avait enregistré son dernier disque "Tant de temps" en 2006, a confirmé le décès de l'artiste survenu dans un hôpital parisien, selon l'une de ses proches. 

La date de ses obsèques n'était pas encore fixée, a indiqué cette source. 

Né à Paris le 3 juillet 1957, Denis Quillard a passé son enfance à écouter Mozart, Chopin ou Satie avant de découvrir le rock grâce aux succès des Who et des Rolling Stones, et d'apprendre la batterie et la guitare. 

Il rencontre Elli Medeiros au lycée Charlemagne, où il était surnommé "Jacno" en raison de sa consommation effrénée de cigarettes Gauloises, Marcel Jacno étant le nom du graphiste auteur du casque ailé imprimé sur les paquets. 

Ils créent ensemble le groupe de rock parisien les Stinky Toys (les Jouets Puants) - un jeu de mots sur les Dinky Toys, célèbre marque de voitures miniatures -, des fêtards qui interprètent sur scène des chansons de David Bowie, des Stones ou des Who, ainsi que leurs propres compositions. 

Edité fin 1977 chez Polydor, leur album "Stinky toys" se vend mal et deux ans plus tard Jacno enregistre seul l'instrumental "Rectangle", des mélodies au synthétiseur popularisées par le cinéaste Olivier Assayas qui les intègre à la bande originale de son premier moyen métrage, "Copyright" (1980). 

Puis le duo Elli et Jacno enregistre deux albums, "Tout va sauter" (1980) et "Boomerang" (1982) et participe à la composition de la bande originale du film "Les nuits de la pleine lune" (1984) d'Eric Rohmer, avant de se séparer. 

Jacno se consacre ensuite davantage à la production, réalisant des titres ou des albums pour des artistes tels que Pauline Lafont, Lio, Etienne Daho, Daniel Darc ou Jacques Higelin et plus récemment Paul Personne et les Valentins. 

En tant qu'interprète, il a publié une série d'albums solo dont "T'es loin t'es près" (1988), "Une idée derrière la tête" (1991), "Faux témoin" (1995) et "De la part des anges" (1999).

07/11/2009

Dimitri DEFAUW - 06-11-2009

Le pistard belge Dimitri De Fauw, 28 ans, s'est suicidé, a annoncé la télévision publique flamande Sporza sur son site internet, en citant "une bonne source" mais sans donner d'autre précision. Ancien coureur sur route de la formation Quick Step (2003-2005), De Fauw était surtout connu pour ses performances sur piste lors des épreuves de Six jours très populaires en Belgique. Son palmarès mentionne plusieurs titres de champion de Belgique sur piste dans différentes épreuves.

Mercredi, il s'était classé septième des Six jours de Grenoble (France) en duo avec le Danois Marc Hester. Selon les médias belges, De Fauw était dépressif depuis quelques années

05/11/2009

Christian BARBIER - 03-11-2009

L’acteur français Christian Barbier est décédé mardi soir, dans le sud de la France à l’âge, de 85 ans. Acteur de cinéma et de télévision, il s'est surtout illustré dans des rôles secondaires et dans des feuilletons. Il s’est distingué dans "L’Armée des ombres" de Jean-Pierre Melville en 1969 ou encore dans "L’homme du Picardie", feuilleton mythique de la télévision française, où il campait le rôle de Joseph Durtol, héros orgueilleux et borné. (source RTBF Info) voir aussi sa bio sur Wikipedia.

Fransisco AYALA - 03-11-2009

MADRID (AFP) - L'un des écrivains, essayistes et intellectuels les plus connus et célébrés d'Espagne, Francisco Ayala est mort mardi matin à son domicile à Madrid à l'âge de 103 ans, a annoncé à l'AFP une porte-parole de la fondation Francisco Ayala.Plusieurs fois primé en Espagne, récompensé par le prestigieux prix Cervantès, Francisco Ayala avait été proposé à plusieurs reprises pour le prix Nobel de littérature par la Société espagnole des auteurs et éditeurs (SGAE). 

Né à Grenade (sud) en 1906, l'auteur avait reçu un hommage officiel du monde des lettres et de la culture espagnole, le 16 mars 2009 à l'occasion de son 103e anniversaire après un hommage plus important pour son centenaire en 2006. 

Il laisse une oeuvre abondante, composée de nombreux ouvrages de fiction (près d'une trentaine) et d'essais, parmi lesquels les romans "Muertes de perro" ("Morts de chien", 1958), "Historia de macacos" ("Histoire de macaques", 1955) et "El boxeador y un ángel" (Le boxeur et un ange", 1929). 

Ayala s'était exilé après la fin de la Guerre civile espagnole (1936-39) en Argentine et aux Etats-Unis où il a notamment enseigné, avant de revenir en Espagne en 1960. Il ne s'est toutefois réinstallé définitivement dans son pays qu'en 1978, après la fin de la dictature franquiste (1939-75). 

Auteur de nombreux essais et romans, il avait reçu en 1991 le Prix Cervantès décerné aux meilleurs écrivains de langue espagnole puis en 1998 le prestigieux prix espagnol Prince des Asturies.

Claude LEVI STRAUSS - 31-10-2009

L'anthropologue français Claude Lévi-Strauss est décédé à l'âge de 100 ans après avoir consacré sa vie à la découverte des sociétés les plus retirées et à la reconnaissance de l'ethnologie. L'auteur de "Tristes Tropiques" a succombé vendredi dernier dans sa résidence secondaire de Lignerolles, en Côte-d'Or, a dit une secrétaire du laboratoire d'anthropologie sociale du Collège de France, qui l'a appris mardi de la veuve de l'intellectuel. Les obsèques ont déjà eu lieu à Lignerolles, "vraisemblablement hier (lundi), en toute intimité", a-t-elle précisé.

Auparavant, une porte-parole de Plon, sa maison d'édition, avait rapporté que le décès était intervenu samedi.

Claude Lévi-Strauss, qui a renouvelé l'étude des phénomènes sociaux et culturels, notamment celle des mythes, aurait eu 101 ans le 28 novembre.

Né à Bruxelles en 1908, il avait découvert l'ethnologie au Brésil après de longues études de sciences humaines à Paris.

"L'ethnologie est une des nombreuses manières de comprendre l'homme. On peut essayer d'élargir la connaissance de l'homme pour y inclure les sociétés les plus lointaines", expliquait-il en 1984 à la télévision.

Philosophe de formation, Lévi-Strauss souhaitait "que rien d'humain ne nous reste étranger", afin de faire comprendre à ses contemporains que "notre sagesse est une sagesse parmi des centaines ou des milliers".

Comme Montaigne, "il avait le désir de comprendre les autres pour arriver à l'homme universel", a dit l'écrivain et académicien Jean-Marie Rouart sur i>Télé.

Considéré comme l'anthropologue le plus marquant de son temps, professeur honoraire au Collège de France, il était entré à l'Académie française en 1973 au nombre des "immortels".

Nicolas Sarkozy a rendu hommage dans un communiqué "à l'humaniste infatigable, à l'universitaire curieux, toujours en quête de nouveaux savoirs, à l'homme libre de tout sectarisme et de tout endoctrinement".

"ICÔNE INTERNATIONALE"

En dépit de la complexité de son oeuvre, Claude Lévi-Strauss est parvenu à faire découvrir l'ethnologie au plus grand nombre dans "Tristes Tropiques", ouvrage scientifique aux accents littéraires paru en 1955.

Cette étude des comportements sociaux des Indiens du Brésil, au fort contenu autobiographique, avait manqué d'être récompensée du Prix Goncourt car elle n'était pas un roman.

L'académicien Jean d'Ormesson, qui occupait le fauteuil voisin de l'ethnologue sous la Coupole, a salué "le plus grand savant français".

"C'était un homme d'une très grande culture, d'une très grande bienveillance. Il savait tout. Il avait une culture littéraire absolument extraordinaire et était devenu une sorte d'icône internationale", a-t-il dit sur i>Télé.

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a rendu hommage à "cet immense intellectuel français dont l'oeuvre appartient au patrimoine universel".

"Il était aussi un homme engagé, qui n'a cessé d'oeuvrer en faveur du dialogue entre les peuples", dit-elle dans un communiqué.

Claude Lévi-Strauss, d'origine juive, avait quitté la France pendant la Seconde Guerre mondiale en raison des lois raciales du régime de Vichy, s'engageant dans les forces françaises libres.

Après la guerre, il passa plusieurs années aux Etats-Unis, rencontrant ses homologues de l'école américaine, avant de revenir enseigner à Paris, au Collège de France, de 1959 à 1982.

Calme et ascétique, l'homme qui a introduit le structuralisme en ethnologie n'a guère semblé perturbé par sa renommée mondiale.

Ayant pris sa retraite en 1982, il a continué à voyager et à écrire, cultivant ses penchants pour la musique, la peinture et, plus généralement, ce qu'on apprend d'autrui, comme dans son ouvrage "Regarder, écouter, lire".

Pour Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, la France perd "un héritier des Lumières dont la réflexion scientifique a toujours été marquée par une haute exigence morale, avec cette conviction si fortement ancrée en lui de l'égale dignité des cultures et des hommes".

(Service France, édité Sophie Louet - source REUTERS)