31/01/2009

Billy POWELL - 28-01-2009

Le musicien Billy Powell, qui assurait les claviers au sein du légendaire groupe de "rock sudiste" Lynyrd Skynyrd, est mort à l'âge de 56 ans, a annoncé mercredi la formation sur son site internet.

Ancien manoeuvre de tournée, Powell avait rejoint Lynyrd Skynyrd en 1973 comme musicien, trois ans après la formation du groupe qui a connu une grande popularité aux Etats-Unis dans les années 1970 grâce à des hymnes comme "Sweet Home Alabama", "Tuesday's Gone" et "Free Bird".

En 1977, Powell avait été grièvement blessé dans le crash de l'avion du groupe dans un marais du Mississippi (sud), accident qui avait notamment coûté la vie au chanteur Ronnie Van Zant et au guitariste Steve Gaines.

Dix ans plus tard, le groupe s'était reformé avec comme chanteur le frère cadet de Van Zant, Johnny. Toujours très populaire aux Etats-Unis, Lynyrd Skynyrd a continué depuis à enregistrer des disques et à tourner.

 

Gérard BLANC - 25-01-2009

Gérard Blanc était membre du groupe "Martin Circus". Dans les années 70 ils avaient cartonné avec "Je m'éclate au Sénégal". Il s'est éteint dans la nuit de samedi à dimanche, à l'âge de 61 ans.

Gérard Blanc était chanteur et guitariste. Non content d'avoir signé "Je m'éclate au Sénégal", chanson devenue un classique avec les Martin Circus, il avait également connu le succès avec le tube "Une autre histoire", dans les années 80. C'est sa femme et agent qui a annoncé son décès, suite à une hémorragie dans la nuit de samedi à dimanche.

Il était en train d'enregistrer en vue de sortir un nouvel album.

 

24/01/2009

David HARMAN - 09-01-2009

je remercie le lecteur Keysers John qui m'a informé de ce décèsLONDRES "Dave Dee a lutté durant sept ans contre la maladie. Il a aujourd'hui perdu la bataille", a déclaré son agent Gerd Kehren.

Le groupe est devenu célèbre grâce à des hits tels que "Zabadak", "Legend of Xanadu", "Hold Tight", "Save Me" et "Bend It". Dave Dee, de son vrai nom David Harman, est né le 17 décembre 1943 à Salisbury. Il a débuté sa carrière au sein du groupe Dave Dee & The Bostons, avant de modifier le nom du groupe en Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick and Tich.

Entre 1966 et 1969, le groupe a caracolé en tête des classements musicaux britanniques durant plus de 140 semaines. En 1969, Dave Dee a décidé de quitter le groupe pour se lancer dans une carrière solo.

Le groupe s'est reformé au début des années 1990. Le groupe avait encore enregistré des titres l'an dernier.

Dina VIERNY - 20-01-2009

PARIS (AFP) - La galeriste Dina Vierny, qui fut la muse du sculpteur Aristide Maillol dans les années 1930, est décédée mardi à Paris à l'âge de 89 ans, a indiqué mercredi le musée Maillol dans un communiqué Petite femme pleine de vie et de sensualité, Dina Vierny a notamment servi de modèle au sculpteur pour une série d'une vingtaine de statues exposées depuis plus de 40 ans dans le Jardin des Tuileries à Paris.
Personnalité marquante du monde des arts, elle avait créé en 1995 le musée Maillol à Paris pour perpétuer l'oeuvre de l'artiste d'origine catalane.

Née en 1919 à Kichinev en Moldavie, Dina Vierny quitte l'URSS de Staline en 1925 avec sa famille, d'origine juive, pour s'installer en France.

Encore lycéenne, elle est remarquée à l'âge de 15 ans par le sculpteur, alors âgé de 73 ans, qui lui propose de poser pour lui. Leur collaboration durera de 1935 à 1944, à la mort de l'artiste dans un accident de voiture. Maillol se remettra même à la peinture et réalisera plusieurs portraits d'elle.

"C'était un être totalement à part, toujours de bonne humeur, confiait-elle. On se voyait tout le temps et c'était l'amusement au quotidien".


Jeune femme potelée aux longs cheveux noirs, Dina Vierny fréquente alors le groupe surréaliste, se noue d'amitié avec André Breton, et chante avec le groupe "Octobre" créé par Jacques Prévert dans la ferveur du Front populaire.

Sous l'occupation, elle rejoint un réseau de Résistance qui aide les antifascistes à passer en Espagne. Pour la protéger, Maillol prêtera alors son modèle à ses amis peintres Raoul Dufy, Henri Matisse et Pierre Bonnard.


A la mort de l'artiste, elle ouvre une galerie d'art dans le quartier Saint-Germain. La muse devient alors une galeriste et collectionneuse avisée. Elle se passionne pour les peintres abstraits comme Kandinsky et Poliakoff et défend les artistes non officiels de l'ancienne URSS.

En 1963, Dina Vierny fait don à l'Etat de l'oeuvre monumentale de Maillol, qui sera exposée aux Tuileries un an plus tard. Elle avait enfin ouvert en 1995 à Paris la Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, qui présente des oeuvres de Maillol, mais aussi de Rodin, Matisse ou Kandinsky.

Bob MAY - 18-01-2009

Bob May, l'acteur qui incarnait le robot dans la série-culte des années 60 'Lost in Space', est mort d'une défaillance cardiaque dimanche, dans un hôpital de Lancaster, en Californie. Il avait 69 ans.

May était un acteur et cascadeur qui avait travaillé au cinéma, à la télé et au vaudeville.

Il campait le robot dans la série 'Lost in Space', le compagnon fidèle de la famille Robinson. Il ne prêtait cependant pas sa voix à la créature mécanique. C'était plutôt l'annonceur Dick Tufeld qui la faisait 'parler'.

L'émission avait fait ses débuts à la télé américaine en 1965. L'acteur participait depuis à de nombreux congrès de science-fiction.

May était le petit-fils du célèbre comique de vaudeville Chic Johnson. Il avait fait ses débuts dans le monde du show-business à l'âge de 2 ans. Il était alors apparu dans un spectacle de son aïeul.

On a également vu le comédien dans des films aux côtés de Jerry Lewis et dans des émissions comme 'The Time Tunnel'.

Il laisse dans le deuil sa femme, deux enfants et quatre petits-enfants.

17/01/2009

Jan KAPLICKY - 14-01-2009

PRAGUE (AFP) - L'architecte d'origine tchèque Jan Kaplicky, auteur du projet controversé et jamais réalisé de la Bibliothèque nationale tchèque à Prague surnommée "la pieuvre" par ses critiques, est décédé subitement mercredi soir à Prague, a annoncé l'agence tchèque Agé de 71 ans, M. Kaplicky a été victime d'un collapsus dans une rue de la capitale tchèque, selon la porte-parole des services de secours, Jirina Ernestova.
L'architecte qui s'était installé en Grande-Bretagne après l'occupation de la Tchécoslovaquie par l'armée soviétique en 1968, est décédé quelques heures seulement après que seconde épouse Eliska, lui eut donné son second enfant, la fille Johanka.

Fondateur de l'atelier londonien "Future Systems", Kaplicky était notamment connu pour ses réalisations inspirées par des formes organiques, comme les réseaux de l'araignée, les ailes de papillon ou les écailles de poissons.
Auteur du magasin de détails Selfridges à Birmingham, du Musée Maserati à Modena en Italie ou de la tribune de presse de Lord's Cricket Ground à Londres, qui lui a valu le prestigieux Prix Stirling, M. Kaplicky a remporté en mars 2007 le concours pour une nouvelle Bibliothèque nationale à Prague.

Prévu pour un budget de près de 70 millions d'euros, ce projet novateur comptait neuf étages et un large espace souterrain destiné à abriter quelque 10 millions de livres, avec des salles de lecture, d'études et de prêt, ainsi que d'immenses archives.
Ce projet d'avant-garde sous forme d'une pyramide arrondie, avec un oeil géant braqué vers le noyau historique de Prague, s'est toutefois heurté à un raz-de-marée d'opinions négatives de politiciens de droite majoritaire à la mairie, et aussi du président tchèque Vaclav Klaus.

"Comme les activistes anti-nucléaires contre la centrale de Temelin, je suis aussi prêt à faire obstacle à ce projet avec mon propre corps", a déclaré le chef de l'Etat à l'époque.
Surnommé "Pieuvre", "Crachat", "Mucosité de grenouille", "Blob" ou encore "Cirque" par ses détracteurs, ce projet a fini par être abandonné par la municipalité, malgré le feu vert d'un jury international et de nombreuses opinions positives des milieux spécialisés.

L'architecte a alors dénoncé l'esprit totalitaire selon lui de ses opposants: "un parti politique dicte son opinion sur la culture. Voilà c'est ce qu'on a déjà eu pendant quarante ans".
En octobre dernier, M. Kaplicky a rejeté une distinction du ministère tchèque de la Culture, pour manifester son désaccord avec l'attitude des autorités de son pays natal.

La Bibliothèque nationale tchèque siège toujours au Clementinum, ancien collège jésuite bâti entre 1653 et 1723 dans la Vieille Ville, un bâtiment historique devenu inadapté depuis longtemps.

15/01/2009

Ricardo MONTALBAN - 13-01-2009

LOS ANGELES - L'acteur Ricardo Montalban est mort à l'âge de 88 ans, a-t-on appris mercredi auprès du président du conseil municipal de Los Angeles, Eric Garcetti.


L'acteur d'origine mexicaine était devenu une vedette de comédies musicales de la MGM avant d'incarner M. Roarke dans la série télévisée "L'Ile fantastique". Il s'est éteint à son domicile de Los Angeles.

Montalban était une vedette du cinéma mexicain quand les studios MGM l'ont appelé à Hollywood en 1946. Mais c'est dans le rôle de M. Roarke qu'il s'est fait connaître des Américains, en dirigeant une villégiature sur une île où les visiteurs pouvaient réaliser leurs rêves les plus chers.


"L'Ile fantastique" était une émission fort suivie aux Etats-Unis entre 1978 et 1984 et fait encore l'objet de reprises

Patrick MAC GOOHAN - 13-01-2009

Le comédien Patrick McGoohan, qui était la vedette de la série-culte des années 60 'The Prisoner', est décédé mardi, à Los Angeles, à la suite d'une brève maladie. Il avait 80 ans.

McGoohan était bien connu pour son rôle de Numéro 6, dans 'Le prisonnier', la série britannique des années 60. Il jouait un ancien espion qui était retenu contre son gré dans une enclave appelée le Village. Un représentant mystérieux de l'autorité appelé Numéro 1 tentait d'empêcher Numéro 6 de s'échapper de cet endroit étrange.

En carrière, McGoohan a reçu deux prix Emmy pour son rôle dans la série 'Columbo'. En 1995, il avait également joué dans 'Braveheart' aux côtés de Mel Gibson.

Né à New York le 19 mars 1928, le comédien avait été élevé en Angleterre et en Irlande.

Il laisse dans le deuil sa femme et trois filles.

Claude BERRI - 12-01-2009

Le réalisateur et producteur de cinéma Claude Berri est décédé lundi matin des suites d'un "accident vasculaire cérébral" à l'âge de 74 ans à l'hôpital de la Salpétrière, à Paris, où il avait été admis dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé son agent.

Puissant producteur de cinéma, Claude Berri a notamment produit Tess de Roman Polanski, Astérix et La Reine Margot, , joué un exhibitionniste dans Stan the Flasherd e Serge Gainsbourg et mis sa vie à nu dans un Autoportrait, publié en 2003. Né Claude Langmann à Paris en 1934, le producteur a pris le nom de Berri et s'est imposé dès son deuxième court métrage, Le Poulet, couronné d'un Oscar. Il a produit Eric Rohmer, Maurice Pialat, André Téchiné, Patrick Chéreau, Jean-Jacques Annaud, Claude Zidi, Alain Chabat, Les Inconnus, Costa-Gavras...

En tant que réalisateur, il a connu le succès avec

Tchao Pantin dans lequel jouait Coluche, et Jean de Florette, mais aussi quelques échecs (La Débandade). Claude Berri a présidé la Cinémathèque française de 2003 à 2007. Grand amateur et collectionneur d'art, il a ouvert en mars dernier à Paris un lieu dévolu à l'art contemporain, l'Espace Claude Berri. Il a rassemblé une des plus importantes collections d'art contemporain en France, avec des oeuvres de Robert Ryman, Richard Serra, Bruce Nauman, Dan Flavin, Paul McCarthy, Wim Delvoye ou Subodh Gupta.

"Figure la plus légendaire du cinéma français" (Sarkozy)

Dans un communiqué publié peu après l'annonce de son décès, Nicolas Sarkozy rend hommage à "la figure la plus légendaire du cinéma français" et salue "l'acteur, le scénariste mais surtout l'un des réalisateurs et producteurs les plus doués de sa génération". Pour le chef de l'État, Claude Berri "savait oeuvrer dans tous les registres et nous faire rire ou pleurer... mais surtout il amenait son public à réfléchir et à s'interroger, il éduquait le spectateur".

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë estime que "cet enfant de Paris s'était affirmé comme l'une des personnalités majeures du cinéma français : comédien sensible, producteur de dimension internationale à l'incroyable éclectisme, il fut associé à d'immenses succès populaires autant qu'à des oeuvres d'auteur, réalisateur talentueux, il était un formidable directeur d'acteurs". L'ancien ministre de la Culture Jack Lang a déploré "une perte immense pour le cinéma. Inventeur d'un nouvel art cinématographique populaire, il a en même temps ouvert la voie à des recherches originales et neuves. Ses films ont profondément transformé le paysage du 7e art." Enfin, sur RTL, la comédienne Josiane Balasko s'est dite "très triste de sa mort parce qu'il faisait partie des grands producteurs qui permettaient aux metteurs en scène de réaliser leur film en essayant de rêver le mieux possible, il leur donnait vraiment les moyens de le réaliser".

10/01/2009

Inger CHRISTENSEN - 02-01-2009

COPENHAGUE (AFP) - La poétesse danoise Inger Christensen, souvent citée parmi les écrivains susceptibles de recevoir le Nobel de littérature, est décédée à l'âge de 73 ans, a annoncé lundi sa maison d'édition danoise Gyldendal."Elle est morte vendredi 2 janvier", a seulement indiqué une porte-parole Gitte Larsen sans pouvoir préciser les causes ou le lieu du décès. 

Née le 16 janvier 1935 à Vejle (ouest du Danemark), professeur de son métier, elle avait publié ses premiers poèmes en 1962 avec "Lys" ("Lumière") suivis de "Graes" (Herbe, 1963), puis d'essais, romans, et de livres pour enfants. 

Elle est l'une des figures littéraires du Danemark les plus connues à l'étranger et son oeuvre a reçu de nombreux prix internationaux. 

L'un de ses recueils de poésie, "La vallée des papillons", en 1991, est considérée par les critiques comme son chef d'oeuvre. 

"Elle a tiré du monde stérile et souvent monotone de la poésie systématique une richesse d'intonations unique, utilisant un système impersonnel pour formuler une poésie hautement personnelle" selon le maître de conférence Erik Nielsen à l'université de Copenhague. 

Pour lui, Inger Christensen "est difficile à situer mais personne ne doute de sa présence, car une force presque inébranlable émane d'elle. On dirait que le monde se réfugie dans sa peine et ne pourrait mieux se protéger". 

Membre de l'Académie danoise depuis 1978, de l'Académie européenne de poésie (1996) et de l'Akademie der Künste à Berlin (2001), elle a obtenu notamment le prix nordique de l'Académie suédoise (1994), appelé "le petit Prix Nobel", et le Grand Prix des Biennales internationales de poésie (1995).

Pat HINGLE - 03-01-2009

Le comédien Pat Hingle, qui a notamment incarné le commissaire Gordon dans les quatre premiers films de 'Batman', est décédé le 3 janvier à l'âge de 84 ans. Il est mort du cancer à sa résidence de Carolina Beach, en Caroline du Nord.

Hingle a fait carrière au cinéma pendant plus de 50 ans. On l'avait notamment vu dans 'Norma Rae', 'Splendor in the Grass', 'On the Waterfront', 'Sudden Impact' et 'The Grifters'.

Plus récemment, il avait tourné dans 'Talladega Nights: The Ballad of Ricky Bobby' (2006).

Il avait également joué au théâtre et à la télévision.

Michael Gough (Alfred) et lui étaient les deux seuls acteurs à avoir joué dans les quatre premiers films de 'Batman', de 1989 à 1997.

Hingle laisse dans le deuil sa femme, cinq enfants et onze petits-enfants.

(source: LA Times)

Pascal TERRY - 06-01-2009

NEUQUEN (AFP) - Le motard français Pascal Terry, 49 ans, participant au rallye-raid Dakar-2009 en Argentine, a été retrouvé mort dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris mercredi auprès de l'organisation.

Pascal Terry était recherché par l'organisation depuis dimanche et la 2e étape entre Santa Rosa et Puerto Madryn (sud-est).

Selon les organisateurs, "Le pilote se trouvait dans un endroit très difficile d'accès au milieu d'une végétation très dense à une quinzaine de mètres de sa moto. Il avait retiré son casque, et s'était abrité à l'ombre, disposant de nourriture et d'eau retrouvées près de lui."

Dimanche, au km 197 de cette 2e étape, le pilote Yamaha avait informé à la mi-journée l'organisation qu'il était tombé en panne d'essence mais qu'il en avait récupéré auprès d'un autre concurrent.

Constatant qu'il n'avait pas bougé, l'organisation avait tenté de le joindre sur son système de liaison satellitaire à deux reprises en fin d'après-midi, sans obtenir de réponse.

Alors que l'organisation du rallye à Paris était prévenue en soirée du déclenchement de sa balise de détresse, l'organisation sur place n'était prévenue qu'en début de matinée lundi. Un véhicule puis la défense civile argentine ont alors tenté sans succès de retrouver le pilote. Toujours sans nouvelles du Normand mardi, une battue a été lancée par la gendarmerie locale. Pascal Terry a fini par être retrouvé dans la nuit de mardi à mercredi à 2h10 du matin (05h10 GMT).

La police et la justice de la province de La Pampa vont lancer une enquête afin de déterminer les causes du décès, ont indiqué les organisateurs dans le communiqué transmis.

"Je connaissais Pascal Terry et son équipe. Il est Normand comme moi. Je le fréquentais tout au long de l'année. La mort de Pascal remonterait à plusieurs jours. Il y a eu un problème dans la chaîne de communication (de l'organisation) entre le 4 et le 5 janvier. Il y a des choses qu'on ne s'explique pas. L'information de l'émission de la balise parvient à Paris le 4 janvier et nous, nous sommes prévenus le 5", a déclaré Etienne Lavigne, le directeur du Dakar.

Il s'agit du premier accident mortel de cette 30e édition du Dakar.

Ron ASHETON - 06-01-2009

Ron Asheton, guitariste et membre fondateur des Stooges, a été retrouvé mort à sa résidence d'Ann Arbor, au Michigan, en ce mardi matin. Il avait 60 ans. La cause officielle de son décès n'est pas encore connue. Toutefois, tout porte à croire qu'il ait été victime d'une crise cardiaque.

L'assistant du musicien tentait sans succès de le joindre depuis plusieurs jours. La police fut donc appelée à sa résidence. Elle a découvert le corps d'Asheton sur un sofa. L'enquêteur Bill Stanford a dit à Michigan Live que le guitariste semblait mort depuis plusieurs jours.

Asheton et son frère Scott avaient formé les Stooges en compagnie d'Iggy Pop et du bassiste original Dave Alexander à Détroit, en 1967. Six ans plus tard, Ron devenait le bassiste de la formation pour l'album 'Raw Power'.

Après la séparation des Stooges, Ron Asheton a joué avec un groupe qui s'appelle The New Order (pas la formation électronique britannique, par contre), Destroy All Monsters, New Race et le super groupe The Wylde Ratttz.

The Stooges se sont réunis en 2003 et ont lancé l'album 'The Weirdness' en 2007. Asheton est alors revenu à ses premières amours en tant que guitariste tandis que Mike Watt, un collègue de The Wylde Ratttz, était devenu le nouveau bassiste des Stooges.

Ron Asheton figurait à la 29e position de la liste des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps telle que dressée par le magazine Rolling Stone.

(source: Rollingstone.com)

Gaston LENOTRE - 08-01-2009

"Gaston Lenôtre s'est éteint dans sa maison où il s'était retiré avec son épouse Catherine au début des années 1990", indique le communiqué.

Né le 28 mai 1920 à Saint-Nicolas-du-Bosc (Eure) de parents cuisiniers, il fait son apprentissage avant de s'installer à Pont-Audemer (Eure).

Gaston Lenôtre ouvre sa première boutique parisienne en 1957, rue d'Auteuil. Il conquiert rapidement une clientèle séduite par ses bavarois, charlottes, mousses et macarons. "Mes collègues pataugeaient dans le conformisme", dit-il. Lui veut rompre avec les codes traditionnels de la pâtisserie et conçoit des gourmandises plus légères et aux saveurs nouvelles. Il invente des gâteaux tels que "Succès", à base de pâte de macaron et de crème de nougatine, au nom prédestiné.

En 1960, Gaston Lenôtre crée un service traiteur. C'est le début d'un empire que "Gaston", qui dirigera son entreprise d'une main de fer, construit méthodiquement.

En 1985, l'entreprise passe dans le giron du groupe Accor. Depuis, la marque a poursuivi son développement, devenant un ambassadeur de la gastronomie française dans le monde.

Le chef Paul Bocuse a estimé auprès de l'AFP, à l'annonce du décès du pâtissier, que "dans le domaine de la pâtisserie, il y a eu (Antonin) Carême et Lenôtre".

Auteur du "Pâtissier pittoresque", Antonin Carême (1784-1833) fut chef de bouche du prince de Talleyrand, du roi George IV d'Angleterre ainsi que des empereurs de Russie et d'Autriche. Il s'inspira notamment de l'architecte Palladio pour l'élaboration de ses pâtisseries.

"Gaston Lenôtre a ouvert la voie à de nombreux jeunes pâtissiers", a déclaré M. Bocuse, âgé de 82 ans, qui a ouvert avec lui "il y a 26 ans" le restaurant "Chefs de France" situé dans l'enceinte du parc d'attraction Disney World à Orlando, en Floride.

"Il a amené énormément de nouveautés après la guerre. Après avoir réussi dans la pâtisserie, il s'était lancé dans la restauration en reprenant le restaurant +le Pré Catelan+ à Paris, avec beaucoup de succès", a-t-il ajouté.

"C'est incroyable tout ce qu'il a fait, on perd un homme exceptionnel", a-t-il conclu.

Le président Nicolas Sarkozy a salué "l'un des plus grands maîtres de la gourmandise". "Il avait su, par son talent et sa créativité, par sa rigueur et son exigence, élever la pâtisserie au rang d'art" et avait "à coeur de transmettre son savoir aux générations futures, faisant ainsi perdurer et rayonner un savoir-vivre à la française à travers le monde", a déclaré le chef de l'Etat dans un communiqué publié par l'Elysée.

"Il n'aimait pas le conformisme, il cherchait toujours à innover dans le respect des traditions et règles de l'art. C'est certainement dans ce renouvellement perpétuel, cette remise en question incessante, ce regard tourné vers le futur et l'évolution de la gastronomie, que résidait la force de son talent", a-t-il poursuivi.

"Il n'est plus là, mais ses valeurs restent et sont un héritage incommensurable pour le monde de la pâtisserie", a conclu Nicolas Sarkozy.

Léo CLIJSTERS - 04-01-2009

BRUXELLES (AFP) - L'ancien international belge de football Leï Clijsters, père de l'ex-numéro un mondial de tennis Kim Clijsters, est décédé dimanche après-midi à l'âge de 52 ans, a annoncé l'entourage de la famille à l'agence de presse Belga.

Ancien Diable Rouge (40 sélections), Leï Clijsters est décédé des suites d'une longue maladie (un cancer des poumons) "entouré de l'affection des siens", a précisé le communiqué diffusé par Belga.

Né le 6 novembre 1956, Leï Clijsters, ancien défenseur de Waterschei et du FC Malines, avait annoncé sa grave maladie au grand public il y a juste un an, peu après le départ à la retraite de sa fille.

Il accompagnait presque systématiquement Kim lors des tournois de tennis.

Soulier d'or (meilleur joueur belge) en 1988, vainqueur de la Coupe de Belgique (1987), champion de Belgique (1989) et lauréat de la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes (1988) avec le FC Malines, Lei Clijsters avait ensuite été entraîneur du Patro Eisden, de La Gantoise, Lommel, Diest et Tongres en Belgique.

Adolf MERKLE - 05-01-2009

Le discret milliardaire allemand Adolf Merckle s'est suicidé à 74 ans après avoir mis en péril avec des spéculations boursières un empire industriel qu'il gouvernait pourtant comme au 19e siècle, a annoncé mardi sa famille.

M. Merckle, 94e fortune mondiale selon le magazine Forbes, avec 9,2 milliards de dollars, a fait les gros titres ces dernières semaines après la révélation de ses spéculations malheureuses sur l'action Volkswagen qui lui ont coûté des dizaines de millions d'euros et conduit son groupe au bord de la faillite.

"Adolf Merckle a vécu et travaillé pour sa famille et ses entreprises", selon un bref communiqué diffusé par ses proches.

Les événements de ces derniers mois, "ont brisé cet entrepreneur passionné et il s'est suicidé", explique la famille, qui met les difficultés des entreprises au compte de la crise financière.

Selon le parquet du Bade-Wurtemberg (sud-ouest), M. Merckle s'est jeté sous un train lundi soir non loin de Blaubeuren, son lieu de résidence. Ses proches avaient signalé sa disparition dans la soirée à la police. "Il avait quitté la maison dans l'après-midi, et n'était pas revenu comme d'habitude", explique le parquet dans un communiqué.

Quasi inconnu hors des frontières du pays, le milliardaire était à la tête d'une holding familiale, VEM, qui ne publie aucun bilan. Elle contrôle notamment le groupe pharmaceutique Ratiopharm, une des plus grandes entreprises de vente en gros de médicaments d'Europe, et le cimentier HeidelbergCement.

L'homme lui-même, au physique passe-partout de grand-père tranquille, vivait à l'abri des regards à Blaubeuren, 12.000 habitants, au coeur du prospère pays souabe. Qualifié de modeste, fuyant le clinquant de la jet-set, ce passionné d'alpinisme s'offrait pour seul luxe des expéditions dans les Andes ou l'Himalaya. Et il restait à distance des médias: ces dernières semaines, la même unique photo illustrait les articles sur sa déroute financière.

Même au plus fort de la tempête, ce sont ses fils qui ont confirmé qu'il avait perdu des millions d'euros en spéculant sur le titre Volkswagen, pris de folie boursière à l'automne.

"J'ai déjà surmonté beaucoup de ces dits +crashs boursiers+. Mais je ne pouvais pas m'attendre à une crise bancaire et financière de cette ampleur", s'était-t-il défendu début décembre, dans un rare entretien au Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Le "patriarche" a néanmoins du jour au lendemain endossé l'image du spéculateur imprudent, après avoir incarné cette génération d'entrepreneurs allemands richissimes mais peu connus.

Né à Dresde (est) en 1934, père de quatre enfants, il a hérité à la fin des années 1960 de la petite entreprise de pharmacie de son père, dotée à l'époque de 80 salariés. Petit à petit, il a construit un véritable empire, fort d'un chiffre d'affaires de 35 milliards d'euros environ, pour plus de 100.000 employés.

M. Merckle dirige alors comme dans un "patriarcat" digne du 19e siècle, où les syndicats ne sont pas les bienvenus.

Son décès risque de déstabiliser encore davantage un groupe déjà aux abois, ou de hâter son démantèlement. Une inquiétude qui se traduisait à la Bourse de Francfort par une chute de près de 6% de l'action de HeidelbergCement en fin d'après midi.

Le groupe avait pourtant annoncé le 24 décembre avoir trouvé un accord avec les banques pour assurer sa survie, après plusieurs semaines d'ardues négociations. Cet accord devait encore être finalisé.

Jett TRAVOLTA - 02-01-2009

NEW YORK (AFP) - Le fils âgé de 16 ans de l'acteur américain John Travolta est décédé brusquement vendredi alors qu'il était en vacances avec sa famille aux Bahamas, a rapporté la chaîne de télévision CNN.Jett Travolta "a eu un arrêt cardiaque vers 10 heures ce matin" vendredi, a déclaré sur CNN l'avocat de l'acteur, Michael Ossi. "Toutes les tentatives de le ranimer ont été vaines", a-t-il précisé. 

Les causes de l'arrêt cardiaque ne sont pas connues, a ajouté l'avocat. Sur son site internet, le magazine People indique que Jett Travolta s'est heurté violemment la tête en chutant dans une salle de bains. 

La police des Bahamas a indiqué qu'un concierge de l'hôtel où la famille passait ses vacances avait découvert l'adolescent inconscient dans la salle de bains, selon CNN. Jett Travolta a alors été pris en charge par les secours et transporté en ambulance vers l'hôpital de Freeport, où son décès a été constaté. 

L'adolescent était le seul fils de la star âgée de 54 ans, héros de "La fièvre du samedi soir", "Pulp fiction" ou "Volte face", et de l'actrice Kelly Preston, âgée de 46 ans. Le couple a également une petite fille de 8 ans prénommée Ella Bleu.

 "C'est arrivé si brutalement", a déclaré l'avocat de M. Travolta, cité par CNN. "John et Kelly sont heureux quand leurs enfants sont heureux. Ceci est le pire jour de la vie de John", a-t-il dit.

 Après l'autopsie, Jett Travolta sera inhumé à Ocala en Floride (sud-est), a ajouté l'avocat. 

Plusieurs médias américains ont affirmé que l'adolescent était autiste mais John Travolta ne l'a jamais reconnu, affirmant que son fils souffrait du syndrome de Kawasaki, qui peut entraîner des complications cardiaques.

 Sa mère, "qui expliquait que Jett souffrait également d'asthme, accusait les produits d'entretien ménager, les engrais chimiques et les pesticides, de nuire à sa santé, et militait pour qu'il y ait plus d'informations sur les étiquettes des produits chimiques", indique le journal People sur son site internet. 

"Elle avait adhéré à un programme de détoxication basé sur les enseignements de la Scientologie fondée par L. Ron Hubbard pour tenter d'améliorer la santé de Jett", selon People. John Travolta et son épouse sont membres de l'Eglise de Scientologie, dont l'acteur Tom Cruise est également un adepte.

 La mort de l'adolescent a suscité une vive émotion parmi le personnel et les résidents de l'hôtel où la famille avait l'habitude de passer ses vacances, le Old Bahama Bay Resort, situé à l'ouest des Bahamas, a déclaré sur CNN Obie Wilchcomb, ancien ministre du Tourisme des Bahamas. Il a ajouté que le couple était venu sur l'île pour un rassemblement avec 60 amis et membres de leur famille, prévu ce week-end.

 "Nos pensées et nos prières vont vers John Travolta, Kelly Preston et leur famille (...) Les Travolta sont devenus comme une famille pour nous", a déclaré de son côté le propriétaire de l'hôtel, Robert Gidel, cité sur le site people theinsider.com.

Helen SUZMAN - 01-01-2009

JOHANNESBURG (AFP) - L'ancienne députée anti-apartheid Helen Suzman, devenue observatrice sans complaisance de la vie politique sud-africaine après l'avènement de la démocratie multiraciale, est décédée jeudi à l'âge de 91 ans à son domicile de Johannesburg.Helen Suzman, qui fut longtemps la seule élue progressiste au Parlement du régime ségrégationniste, s'est éteinte paisiblement dans la matinée et devrait être enterrée dans l'intimité ce week-end, a indiqué sa fille, Frances Jowell. 

"Nous attendons que la famille et tous ses petits-enfants arrivent", a-t-elle précisé à l'agence Sapa. Une cérémonie publique devrait avoir lieu en février mais les détails n'ont pas encore été arrêtés. 

Helen Suzman avait été pressentie à deux reprises pour le prix Nobel de la paix en raison de son combat infatigable contre l'apartheid et pour les droits de l'Homme. 

Entre 1961 et 1974, Mme Suzman incarna à elle seule l'opposition blanche libérale, tous les autres élus soutenant le régime raciste. 

Connue pour sa verve et sa pugnacité, elle avait été le premier parlementaire à rendre visite au héros de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela dans sa cellule de l'île-bagne de Robben Island. 

"Notre pays a perdu une grande patriote et une combattante courageuse contre l'apartheid", a réagi la Fondation Nelson Mandela dans un communiqué, en rappelant que "Mme Suzman fut l'un des rares députés à protester contre la législation d'apartheid". 

"Suzman était devenue une épine dans le pied de l'apartheid en critiquant ouvertement la ségrégation", a ajouté le Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis l'avènement de la démocratie multiraciale en 1994, qui l'a qualifié de "pilier" de la vie politique sud-africaine.

 "Elle fut un géant dans la marche historique de l'Afrique du Sud vers la démocratie", a renchérit Helen Zille, chef du principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA), saluant "sa clarté de vue, son courage et la fermeté de ses principes".

 Née le 7 Novembre 1917 à Germiston (sud-est de Johannesburg) de deux immigrés juifs venus de Lituanie, Helen Gavronsky était devenue Mme Suzman en épousant un médecin en 1937, avec lequel elle a eu deux filles.

 Cette spécialiste d'histoire économique avait entamé son combat politique parallèlement à l'instauration du système raciste d'apartheid par le Parti National (NP) après son accession au pouvoir en 1948.

 De 1953 jusqu'à sa retraite en 1989, elle a été élue sans discontinuer dans la circonscription huppée de Houghton, un quartier blanc quasi exclusivement anglophone de Johannesburg.

 A cette époque, cette femme petite, d'allure frêle et à la voix douce avait démontré une force de caractère peu commune qui lui avaient valu d'être surnommée "le petit chat vicieux" par l'ancien Premier ministre PW Botha. 

Après l'avènement de la démocratie multiraciale en 1994, elle avait reçu l'ordre du mérite des mains du président Mandela, qui saluait encore récemment "son courage, sa probité et son engagement pour les principes de justice".

 Mais loin de se contenter des progrès réalisés, elle était restée féroce envers l'ANC, ne se privant pas de critiquer ses errements notamment au sujet de la lutte insuffisante contre le sida, la criminalité et le chômage.

 Elle avait également créé la controverse en l'accusant de minimiser le rôle des libéraux blancs dans la chute du régime raciste. Comme pour tourner une page, l'ANC assure jeudi "se souvenir et respecter la contribution de Suzman à la chute de l'apartheid." 

Ses positions ne lui ont pas valu que que des amis. "Je m'en fiche. Ce que je dis est la vérité", avait déclaré à l'AFP la "vieille dame indigne" à l'occasion de ses 90 ans. Et d'ajouter: "je ne m'intéresse pas à ceux qui me critiquent, mais à ce qui se passe" dans le pays.

Bernie HAMILTON - 30-12-2008

L'acteur Bernie Hamilton, mieux connu pour son rôle du capitaine de police Harold Dobey dans la série-culte des années 70 'Starsky et Hutch', est décédé le 30 décembre dernier à l'âge de 80 ans.

Il est décédé d'un arrêt cardiaque au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles.

Hamilton a tourné plus d'une vingtaine de films dans sa carrière. Il accède à la notoriété à partir de 1964, grâce au rôle de Frank Richards dans le film 'One potato, two potato', dont le sujet sensible pour l'époque est un mariage interracial.

Dans les dernières années, Hamilton travaillait comme producteur de disques, il se spécialisait dans la musique RetB et gospel.

(Source : Le Parisien)

Edmond dit TED LAPIDUS - 29-12-2008

PARIS (AFP) - Le couturier Ted Lapidus, qui a eu son heure de gloire dans les années 1960 et 1970 avec une mode unisexe ou le look safari, est décédé lundi à l'âge de 79 ans à l'hôpital de Cannes (Alpes-Maritimes), a-t-on appris auprès de sa famille.

"Il s'est éteint à 14H30. Il souffrait depuis plusieurs années d'une leucémie et est décédé des suites d'une insuffisance respiratoire", a déclaré à l'AFP sa soeur et couturière Rose Torrente-Mett.  

Le couturier doit être inhumé vendredi au père Lachaise à Paris. 

Edmond Lapidus, dit Ted Lapidus, était né le 23 juin 1929 à Paris. Ce fils de tailleur russe émigré "avait ouvert sa maison en 1958 et Annabelle Buffet avait été un de ses premiers mannequins", a raconté à l'AFP Mme Torrente en ajoutant qu'il avait habillé Brigitte Bardot ou Alain Delon. 

"Ted a été le premier couturier de la nouvelle vague", a-t-elle ajouté. "Le monde entier le connaissait", a encore dit Mme Torrente. 

Ted Lapidus, connu également pour avoir lancé le style militaire et les pattes d'épaule, a été admis au sein de la chambre syndicale de la couture parisienne en 1964. 

"C'était un très grand couturier" a déclaré à l'AFP son fils Olivier, également couturier. Et de citer ses looks féminin/masculin, le blazer ou la saharienne et le style safari. 

Rose Torrente regrette que Ted Lapidus n'ait pas eu la reconnaissance qu'il méritait. "C'était un grand couturier mais il n'a pas eu la chance de rencontrer son Pierre Bergé", allusion au couple que formait Yves Saint Laurent et M. Bergé, le premier à la création et le second à la gestion. 

La maison Ted Lapidus rencontre très vite le succès lui permettant de de devenir "l'un des fers de lance d'un mouvement qui dans les années 60 et 70 destitue la haute couture et révolutionne la mode", selon le "Dictionnaire international de la mode". 

Ted Lapidus se définit comme le couturier de la rue. Le couturier qui est passé par le Japon, veut appliquer les principes de la production normalisée au service d'une mode de qualité. "Avec une bonne main d'oeuvre, il n'y a aucune raison que ce ne soit pas en usine aussi bien qu'à la maison", disait-il. 

Dans les années 70, la maison forte de sa notoriété se lance dans une politique intensive de licences. Avec les années 1980, la griffe cherche un second souffle tandis que se succèdent les rachats de l'entreprise. 

Plusieurs conflits ont opposé le père et son fils Olivier sur l'utilisation de leur patronyme. Au final, ils s'étaient réconciliés et Olivier avait succédé à son père à la tête de la haute couture.

 "On ne s'est jamais brouillé réellement. Nous avions des problèmes liés à la présence de deux Lapidus sur la mode mais on s'est beaucoup aimés et ce soir c'est un fils qui pleure son père", a déclaré Olivier.